Reconfinement : les jouettistes saisissent le Conseil d'Etat

|

La Fédération des Commerces spécialistes des jouets et des produits de l'enfant (FCJPE) a annoncé déposer un référé devant le Conseil d'Etat. En cause : la violation manifeste du principe d'égale concurrence engendrée par la nouvelle fermeture obligatoire des commerces dits "non essentiels".

La Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant (FCJPE) a décidé de déposer un référé devant le Conseil d'Etat pour violation manifeste du principe d'égale concurrence.
La Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant (FCJPE) a décidé de déposer un référé devant le Conseil d'Etat pour violation manifeste du principe d'égale concurrence.© Roman Samborskyi / 123rf.com

Trop, c'est trop ! La Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant (FCJPE) vient de décider de déposer un référé devant le Conseil d’État pour violation manifeste du principe d’égale concurrence.

Co-présidée par Philippe Gueydon, directeur général de King Jouet, et par Romain Mulliez, dirigeant de PicWicToys, la FCJPE regroupe, outre ces deux enseignes, d'autres spécialistes du jouet et des produits enfants comme JouéClub, La Grande Récré, Micromania, Oxybul, The Disney Store et autres Jouets Sajou. 

Concurrence faussée

Alors que, selon NPD, les mois de novembre et de décembre représentent 48% des ventes annuelles du jeu et du jouet en France, le reconfinement annoncé mercredi soir par le gouvernement et la nouvelle fermeture des commerces jugés "non essentiels", dont le jouet, créent une violation manifeste du principe d'égale concurrence alors que grandes surfaces alimentaires et pure-players peuvent continuer à vendre ces produits. 

"Au regard de ses conséquences désastreuses pour les entreprises spécialistes du jouet, qui réalisent plus de la moitié de leurs ventes sur les trois derniers mois de l’année et représentent 20 000 emplois directs ou indirects en France, le Conseil d’Administration de la Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant (FCJPE) vient de décider de déposer un référé devant le Conseil d’État pour violation manifeste du principe d’égale concurrence. Le principe d’égale concurrence constitue en effet le fondement des principes de libre concurrence et de liberté d’entreprendre, aucun handicap ne doit fausser la compétition. Le gouvernement est tenu de respecter et faire respecter ce principe", explique la fédération. 

L'an dernier, sur un marché français du jouet représentant quelque 3,5 milliards d'euros, la part des distributeurs spécialistes avoisinnait 40% des ventes. Une filière donc cruciale pour l'économie alors que les ventes de Noël commençaient déjà à démarrer

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message