Marchés

Recyclage : un passage à l'acte insuffisant

|

Près de six ans après le démarrage de la filière, le recyclage des déchets électriques et électroniques est-il entré dans les habitudes des Français ? Pas tout à fait. Selon l'observatoire Sociovision, qui a établi pour Éco-Systèmes cinq grands types de comportement, 18% sont classés parmi les « réactifs ». Majoritairement âgés de plus de 45 ans et vivant en milieu rural, ils recyclent systématiquement, en utilisant régulièrement les divers dispositifs de collecte. Moins assidus, les attentistes (27%) - la plus grande famille -, surreprésentés chez les 25-44 ans, cherchent aussi à se débarrasser proprement de leurs appareils, mais souhaitent être accompagnés pour bien les recycler. À l'inverse, les débranchés (20%) sont à la fois ceux qui possèdent le plus d'appareils inutilisés et ceux qui sont le plus réticents à l'idée de s'en séparer. Ces jeunes urbains sont a priori peu ouverts au recyclage, en raison surtout d'un manque d'information sur les systèmes existants. Au final, ce que relève l'observatoire, c'est une bonne volonté générale : 8 personnes sur 10 se déclarent prêtes à faire un détour pour déposer un appareil électrique en point de collecte. Reste à passer des déclarations aux actes !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter