Marchés

Redressement de Groupe Jemini: jusqu'ici, tout va bien...

|

Deux mois après sa mise en redressement judiciaire, Groupe Jemini, spécialiste des produits sous licence pour enfants, a été entendu aujourd'hui par le Tribunal de Commerce de Paris pour un point détape. Bilan : l'activité peut se poursuivre dans le cadre de la période d'observation. Durant cette période, la cotation du groupe, coté sur NYSE Alternext by Euronext Paris, restera suspendue jusqu'au 8 juillet prochain.

Groupe Jemini

Au tribunal, l'administrateur judiciaire, Maître Christophe Thevenot, a présenté son rapport et a déclaré que l'activité de Groupe Jemini pouvait se poursuivre. En effet, depuis l'ouverture du redressement judiciaire, en janvier dernier, le groupe n'a perdu aucun client et reste référencé dans toutes les grandes enseignes de la distribution.

Un premier contrat au Mexique

Le portefeuille a été recentré sur les licences les plus fortes. De plus, tout en poursuivant la mise en oeuvre de son plan de redressement, qui passe par des réductions de coûts et des renégociations commerciales, plusieurs contrats de distribution sont à l'étude, notamment à l'export. Jemini vient également de signer son premier contrat au Mexique portant sur le mobilier pour enfants.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter