Marchés

Redressement : Trois mois de sursis pour doux

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Doux logo

Le tribunal de commerce de Quimper a accordé au volailler une période d'observation plus longue, jusqu'au 28 février 2013.

Elle doit permettre à Charles Doux de redresser la situation économique. Un point d'étape est prévu le 19 février.

La prolongation devait s'achever le 30 novembre. La décision concerne les pôles surgelés (donc les exportations à destination du Moyen-Orient principalement) et produits élaborés, le frais ayant été liquidé le 10 septembre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA