Régis Schultz prend les rênes de But

|

Le nouvel homme fort de But, c'est lui ! Âgé de seulement 39 ans, cet ancien directeur général adjoint de l'enseigne anglaise de bricolage B et Q a été nommé, en toute discrétion, le 1er octobre, au poste de PDG. Il remplace Daniel Fontaine, qui conserve la fonction de président du conseil de surveillance. Six mois après le rachat de l'enseigne à Kesa, les nouveaux propriétaires du numéro trois du meuble (Colony Capital, Goldman Sachs, Merchant Equity Partners) ont choisi d'injecter du sang neuf. « Il manquait un pilote », fait remarquer un fournisseur. Titulaire d'un DESS finance d'entreprise et ingénierie financière de Paris-Dauphine, Régis Schultz, qui a réalisé un parcours brillant dans le bricolage et chez Kingfisher, a devant lui un sacré défi. En perte de vitesse (9,3 % de part de marché à fin 2007), But doit, tout comme Conforama, trouver de nouveaux ressorts face à l'ascension d'Ikea. Après avoir opéré un travail de montée en gamme, le jeune manager pourrait décider de revenir au positionnement historique de l'enseigne : le discount ! « La priorité des priorités, c'est de créer du trafic en magasins », lance un franchisé. Le congrès annuel, prévu normalement en novembre prochain à Deauville, devrait permettre d'en savoir plus sur la stratégie et sur la personnalité du nouveau numéro un de But !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2061

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message