Relance : plan de la dernière chance pour Spanghero

|

C'est lors du comité de suivi du 28 mars à la préfecture de l'Aude, que le président du conseil d'administration de Spanghero, Barthémy Aguerre, a annoncé des mesures pour assurer la pérennité de l'entreprise, impliquée dans le « horsegate ». Serge Renaudin, ex-président du directoire du groupe Allaince-Cobevial, remplace depuis peu Jacques Poujol au poste de directeur général.

Parmi la batterie de mesures prises depuis le 25 février : lancement d'un audit interne par le cabinet Mazars pour valider les process et améliorer le contrôle qualité, renforcement des procédures du laboratoire interne de contrôles bactériologiques et mise en place de tests ADN réguliers sur les lots de viande entrants. Spanghero, qui achète 80% de sa viande en France, va initier un processus de certification VBF pour le boeuf et VPF pour le porc.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2268

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres