Remous sociaux chez Auchan

|

Force Ouvrière annonce une semaine d'actions syndicales, la direction conteste l'accusation de non respect du Smic portée par le syndicat.


Le syndicat Force Ouvrière, présent dans une cinquantaine d'hypermarchés Auchan, a prévu une série d'actions tout au long de la semaine, afin de dénoncer la « dégradation du pouvoir d'achat » des salariés du groupe, selon une déclaration de son délégué central syndical, Pascal Saeyvoet à l'AFP. Grèves, débrayages, distributions de tracts aux clients devraient perturber l'activité des magasins entre ce lundi et la fin de la semaine.

Dans un communiqué, Force Ouvrière affirme que, pour 70 % du personnel, la rémunération est désormais inférieure au Smic et que, pour la première fois, cette année, « le contrat salarial n'a été signé par aucune organisation syndicale ».

La direction du groupe en début d'après-midi, contestait les affirmations de FO. « Aucun collaborateur de l'entreprise n'est payé en dessous du Smic », indique le groupe dans un communiqué, ajoutant que « la grille salariale est d'ailleurs supérieure à celle de la branche ». Auchan dénonce pour sa part les « revendications disproportionnées » avancées par le syndicat, à quelques semaines des premiers rendez-vous des négociations annuelles, programmées à partir du 11 janvier 2007.

En cette semaine cruciale précédant Noël, l'initiative de FO est embarrassante pour le groupe nordiste qui met régulièrement en avant sa politique sociale - salaires avantageux, intéressement, participation aux résultats, et, surtout, actionnariat salarial.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations