Renaud Giroudet, responsable des affaires sociales à la Fédération des Entreprises du Commerce et de la Distribution : « L'accord sur l'emploi est équilibré »

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
L225701701_1Z.jpg
L225701701_1Z.jpg© DR

LSA - Comment qualifiez-vous l'accord sur l'emploi signé le 11 janvier par trois syndicats sur cinq et par le Medef ?

Renaud Giroudet - Il est équilibré, avec des dispositions à la fois pour les salariés et pour les entreprises. Parmi les plus importantes, figure la généralisation de la complémentaire santé, obligatoire avant le 1er janvier 2016. Il faut savoir que 30 à 40% de salariés ne sont pas couverts par une mutuelle obligatoire. Dans le commerce, les entreprises intégrées offrent une mutuelle, mais ce n'est pas forcément le cas pour les autres. La création d'un compte personnel de formation est également importante, notamment pour les demandeurs d'emploi, qui pourront mobiliser leur compte de formation sous certaines conditions.

LSA - Quelles sont les dispositions les plus contraignantes ?

R. G. - La surtaxation des CDD ne nous concerne finalement pas trop, puisque sont exclus de cette taxation les contrats saisonniers et les contrats de remplacement en cas d'absence. C'est le recours abusif aux CDD que l'accord entend sanctionner. La durée minimale de vingt-quatre heures par semaine ne s'applique pas au commerce alimentaire, un accord de branche prévoyant vingt-cinq heures minimum. En revanche, le reste du commerce est concerné.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2257

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA