Rentrée encourageante pour la parfumerie sélective

La fédération française de la parfumerie sélective a révélé les chiffres du troisième trimestre du secteur (étude NPD groupe). Cette période représente habituellement 20% des ventes moyennes de l’année.

Si le mois de juillet fut très bon à +2,1% en valeur, et +2,6% en volume, le mois d’août a initié la chute des volumes : -4,4% en volume et -1,5% en valeur. Diminution qui s’est ralentie en septembre avec un fort rebond en valeur +1,9% et un faible recul des volumes : -0,6%.« Cette reprise constatée à la rentrée est de bonne augure pour les ventes de fin d’année » souligne Bernard Tessier, conseiller du Président de la fédération, William Koeberlé. En cumul annuel depuis le début de l’année, le secteur termine à +1,1% en valeur. Chiffre qui reste inchangé depuis la fin du premier semestre. Mais il demeure toutefois contrasté selon les segments et les canaux de distribution.
Les parfums font la course en tête, à + 2,2% en valeur, suivis du maquillage à + 1,8%. Malgré un bon sursaut en septembre (+2,8%), les soins restent négatifs en cumul annuel à - 2,5%. Enfin, les grands magasins tirent le marché vers le haut (+2,8% en valeur) suivis par les chaînes de distribution (+1,4%). Notons que ces dernières bénéficient de l’effet mécanique des ouvertures de magasins de cette année, qui les valorise.

Les groupements/franchises et indépendants, qui accumulaient -2,4% de retrait au premier semestre par rapport à 2010, inversent la tendance avec un fort mois de septembre (+2,3%) pour comptabiliser au total -1,5% de recul à fin septembre depuis le début de l’année.

 Attention, l’étude NPD Groupe ne prend pas en compte les ventes internet.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter