Rentrée scolaire : "La première attente des parents est de gagner du temps", Christel Jaffres, Bureau Vallée [Interview]

|

INTERVIEWINTERVIEW A une semaine de la reprise des cours, Christel Jaffres, directrice générale de Bureau Vallée revient sur cette période phare de la papeterie et la stratégie du réseau pour cette rentrée 2016. Objectif : développer de nouvelles offres de services pour aider les parents dans leurs emplettes et, surtout, gagner du temps. Interview.

Spécialiste des fournitures de bureau et des articles de rentrée scolaire, Bureau Vallée dispose de 280 magasins, essentiellement en franchise.
Spécialiste des fournitures de bureau et des articles de rentrée scolaire, Bureau Vallée dispose de 280 magasins, essentiellement en franchise.© Bureau Vallée

Les vacances touchent à leur fin et c'est déjà, pour les parents, la corvée du cartable à préparer. Si cette année, le coût d'équipement des écoliers et collégiens ne devrait pas flamber selon le baromètre de Familles de France, avec un budget prévu de 190,24€ par enfant (-0,1%). Mais, sur ce marché à très forte saisonnalité, les prix ne font pas tout : les consommateurs sont de plus en plus en attente de services en magasin leur permettant de faciliter leurs emplettes et, surtout, de gagner du temps. Le point avec Christel Jaffres, directrice générale du spécialiste Bureau Vallée.

LSA - Dans votre barometre Ipsos - Bureau Vallée, les consommateurs français disent vouloir privilégier l'achat en magasin (86%), bien avant internet (12%) et la VPC (2%), comment expliquez-vous ce score ?


Christel Jaffres - Même si la vente en ligne progresse, les consommateurs veulent toujours pouvoir développer du lien. C'est l'une des bases de notre métier de commerçants : le contact humain avec les clients. Avec nos quelque 280 

magasins, d'une surface moyenne de 600m², c'est ce que nous proposons : de l'émotion, des sourires... Le concept originel de notre enseigne, créée en 1990, était de proposer des fournitures aux professionnels. Après de nombreuses demandes de nos clients, nous avons ouvert notre offre aux fournitures scolaires. Mais nous gardons notre spécificité de spécialiste : nous proposons des fournitures toute l'année, 365 jours par an. 

LSA - comment voyez-vous cette rentrée des classes 2016 ?

C. J. - Chaque rentrée est différente des précédentes. Les dernières années, les ventes avaient été assez diluées au cours de l'été. Cette année, nous n'avons pas enregistré de démarrage des ventes en juillet à cause des attentats mais aussi de la météo favorable qui a incité les consommateurs comme les distributeurs à retarder le moment de se préoccuper de la rentrée. Les ventes sont reparties en août mais nous anticipons un fort trafic dans les magasins sur les derniers jours précédents la reprise.

Et si les parents deviennent plus regardants dans leurs achats, ne rachetant pas forcément tous les articles mentionnés dans la liste si les fournitures de l'année précédente peuvent encore servir, leur principale attente est de gagner du temps. Notre stratégie est de répondre à ce besoin de temps avec l'instauration de nouveaux services. Ainsi, nous développons cette année notre service de liste scolaire en 2h : les parents déposent leur liste en magasin ou sur internet, en fonction de leur budget ou de leur préférence (produits "verts", fabriqués en France...). Nous proposons aussi de couvrir les livres scolaires, l'une des plus grosses corvées de la rentrée pour les parents, ou encore de tester les produits avant de les acheter. Sans oublier la reprise des anciens cartables, sacs à dos et calculatrices. 

LSA - Le baromètre Familles de France prévoit - pour une fois - une légère baisse du coût moyen d'équipement (-0,1%), sauf chez les spécialistes. Comment expliquez-vous ce résultat ?

C. J. - Dans son étude, Familles de France ne distingue pas les grands spécialistes, comme Bureau Vallée, des petits détaillants et papeterie de quartier. Etant des spécialistes à la fois pour les professionnels comme les particuliers, notre positionnement est de proposer des prix bas toute l'année, pas seulement pendant la rentrée des classes ! Et sur certaines catégories de produits, comme l'écriture, les négociations se font au centime près. Mais nous avons l'avantage, pour nos fournisseurs, de vendre leurs produits toute l'année. Ce qui ne nous empêche pas d'animer la période de la rentrée avec des catalogues réguliers du 15 juin au 15 septembre avec des promotions. Nous sommes d'ailleurs en train de terminer nos propres relevés de prix, réalisés par un institut indépendant et reprenant la même liste de fournitures. En 2015, nos prix sur ces produits étaient en moyenne 23% moins cher que les supermarchés et 13,5% moins cher que les hypermarchés !

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message