Rentrée scolaire : premiers résultats prometteurs

· Les ventes semblent dopées par la majoration de l'allocation de rentrée. · Elles profitent aussi de la bagarre de prix entre les enseignes.

Le beau temps de fin août n'a pas incité les vacanciers à regagner les grandes villes pour préparer la rentrée. Les hyper et supermarchés, comme les magasins populaires, sont loin d'avoir enregistré des records d'affluence. Pourtant, les ventes s'affichent en progression sur les résultats de l'an dernier à pareille époque. Elles ont bien démarré dès fin juillet avec les achats de cartables et se sont nettement accélérées à partir du 25 août, date du versement de l'allocation de rentrée scolaire majorée cette année à 1 600 F (contre 1 000 F l'an dernier) par enfant. Le montant de l'aide et le grand nombre de bénéficiaires - 3 millions de familles - devraient constituer un excellent accélérateur pour la consommation.

Le rayon matériel a été le premier à en profiter : les ventes de cartables, trousses et stylos sous licence se portent très bien. Barbie, Batman, Chipie, Tintin et les 101 Dalmatiens, pour les petits, tiennent la vedette. Les parents semblent céder aux demandes de leurs enfants. Ils serrent en revanche les budgets sur les autres fournitures. Leurs choix se portent ainsi sur des lots de cahiers et feuilles mobiles premier prix. L'étude annuelle de la Fédération nationale des familles de France confirme que c'est le prix moyen de la papeterie qui a enregistré la plus forte baisse (-4,6%) par rapport aux prix de 1996.

Des prix en baisse de 2%

Les fournitures non papetières savent aussi se montrer attractives, en s'affichant 4,5% moins cher. D'une manière générale, le coût moyen de la rentrée baisse de 2%, après plusieurs années de hausses successives (+4% en 1995 et +3% en 1996).

La baisse résulte pour une large part de la vive bagarre de prix que se livrent les différents circuits de distribution. Cette année, les supermarchés sont passés à l'offensive, en diminuant leurs prix de 5,7% pour être plus concurrentiels face aux hypers. Dans ce circuit, les prix de la rentrée scolaire chutent en moyenne de 1,7%. Les magasins de détail ont eux-mêmes limité la hausse à 1,6%.

Des offres promotionnelles complètent l'arsenal. Prisunic offre ainsi une cape de pluie pour 250 F d'achats et un bon d'achat de 100 F pour 400 F. Casino octroie un bon d'achat de 100 F pour 500 F dépensés en habillement. Une offre ciblée sur un rayon textile qui, tous circuits confondus, tarde à démarrer. La reprise des classes ce jeudi donnera le véritable coup d'envoi des achats de rentrée.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1550

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations