Marchés

Réouverture des négociations entre les filières d’élevage et la distribution

|

Des engagements avaient été pris en mai, en cas de hausse des prix de l'alimentation animale.

 
Du fait d’une hausse importante des prix de l’alimentation animale, et selon les engagements pris en mai dernier, « les enseignes de la distribution ont ré-ouvert les négociations sur les conditions de vente des produits issus des filières bovines et de volaille ainsi qu’une partie de la filière Porcine » a indiqué la FCD dans un communiqué. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution précise que « les deux indices prévus dans l’accord du 3 mai (prix alimentation animale et ratio prix viande/prix alimentation) ayant franchi les seuils définis », les enseignes « respectent les termes de l’engagement signé ». Elle tient cependant à rappeler « que dans les filières d’élevage, les enseignes n’achètent pas directement aux producteurs mais aux industriels de l’abattage/découpe ou de la transformation. Les discussions se feront donc au cas par cas, en fonction des produits, de la part de l’alimentation animale dans le produit final et des discussions préalables qui doivent aussi avoir lieu entre producteurs et industriels ».
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter