Respire lance un shampoing solide

|

La digital native vertical brand Respire poursuit son développement avec des cosmétiques solides. Un shampooing et un savon surgras sont disponibles dès aujourd'hui sur le site e-commerce de la jeune marque et devraient arriver en magasins physiques en janvier 2020.

Après des déodorants, Respire lance un shampooing solide et un savon surgras.
Après des déodorants, Respire lance un shampooing solide et un savon surgras.© Respire

C'est la success story de l'année. Il y a un an, Justine Hutteau réalisait une campagne de crowdfunding pour lancer sa marque de déodorants Respire. 210 000 euros ont ainsi été récoltés, soit la plus grosse somme levée sur la plateforme Ulule en novembre 2018 en France. Depuis tout s'est enchaîné: lancement de la production chez des partenaires en France, envoi des premières commandes, référencement des produits par Monoprix au printemps puis chez Sephora en septembre. De deux personnes, l'effectif de la digital native vertical brand (dnvb) est passé à 13 salariés. La start-up s'est installée le mois dernier dans des locaux au cœur de Paris.

Aujourd'hui, 20 novembre 2019, elle vient d'étoffer son offre naturelle avec des cosmétiques solides. "Nous voulons que Respire devienne une marque d'hygiène à part entière", explique Béryl Phillippe, responsable marketing chez Respire. La jeune marque a consulté sa communauté pour savoir quel produit elle souhaitait. C'est ainsi que Respire a décidé de proposer un shampooing solide et un savon surgras. Fabriquées en France, enrichie en huiles végétales, les formules sont véganes. Le shampooing contient 94% d'ingrédients d'origine naturelle et le savon surgras en contient 98%.

Ces produits sont disponibles en avant-première sur le site marchand de la marque. Ils devraient arriver en magasins physiques en janvier 2020. Pour cela, la marque est actuellement en négociation avec Monoprix et Sephora.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message