Responsable recrutement : le gardien de l'évolution de l'entreprise

|

Poste central du service des ressources humaines, le chargé de recrutement accompagne le développement de chaque service de l'entreprise.



«C'est un métier en pleine mutation depuis trois ou cinq ans»
, lance Roseline Hubert, responsable du développement des partenariats écoles-entreprises au sein de l'Institut de gestion sociale de Lyon, une école supérieure spécialisée dans la formation aux métiers des ressources humaines. Chargée de recrutement durant plusieurs années, elle poursuit: «Avec le développement d'internet, les propositions de poste sont publiées sur des sites d'emplois, et les candidatures se font majoritairement par courriel. Certaines entreprises développent même des bases de données,qui permettent la gestion informatique des candidatures.»

Établir une gestion prévisionnelle des besoins

Cette mutation des méthodes et des outils de travail accélère le rythme de traitement des données et laisse de moins en moins de place aux candidats peu rigoureux. «Les postulants peu motivés sont tout de suite détectés grâce à leurs formules copier-coller dans leur courriel », précise Françoise Dreux, responsable du recrutement de GiFi depuis la création du service des ressources humaines de l'enseigne, il y a deux ans et demi. Malgré cette évolution dans la présélection des CV, c'est un métier où le contact humain reste privilégié.«Ce tri n'est qu'une étape. Je procède également à une présélection téléphonique, puis à des entretiens individuels», décrit-elle. Mais la gestion de candidatures n'est que la partie visible de cette fonction. En effet, avant cette étape, le responsable du recrutement doit établir, en collaboration avec les différents services de la société, les volumes de personnel nécessaire pour l'année, ainsi que la définition des postes à pourvoir. Il doit également répondre aux demandes urgentes (remplacement maladie, congés maternité, ouvertures de magasins...) et aux recherches de postes spécifiques. Dans ce cadre, il peut travailler de concert avec les sociétés d'intérim et les cabinets spécialisés.

Un poste dimensionné à la taille de l'entreprise

GiFi recrute plus de 100 personnes chaque année. Il peut s'agir de responsables de magasin, d'adjoints ou de personnels pour le siège social. Pour Françoise Dreux, «il est très important de se constituer un vivier de candidats, car, dans la distribution, il y a une très forte rotation du personnel». Pour cela, elle gère un budget de communication qu'elle répartit entre la participation à des salons, la publication d'offres d'emplois dans les médias généralistes. Le responsable de recrutement assure également le lien avec des institutions comme l'ANPE ou l'Apec. Les attributions d'un responsable recrutement peuvent varier d'une entreprise à l'autre. Dans les structures de taille importante, ils sont focalisés sur cette fonction. À l'inverse dans les plus petites entreprises, il arrive que la direction générale gère l'ensemble des ressources humaines, à l'instar d'Album, une enseigne spécialisée dans les articles de bande dessinée ( 34 magasins en France). Enfin, dans les entreprises de taille moyenne, le responsable du recrutement peut cumuler plusieurs fonctions. Caroline Sammut est responsable développement des ressources humaines chez Bata. En poste depuis sept ans dans l'entreprise, elle a en charge le recrutement, mais aussi la gestion des carrières, la formation et la communication interne. «C'est un métier central dans l'entreprise, car il accompagne le développement de chaque service. Il est stratégique, car un recrutement peut être à l'origine du succès ou de l'échec d'un projet», analyse-t-elle. Elle insiste sur le professionnalisme de son métier : «L'image donnée aux candidats est importante, notre rôle n'est pas de les déstabiliser, mais de rester neutre et objectif, en gardant àl'esprit que la priorité est la croissance del'entreprise.»

Convaincre les candidats

Longtemps perçu par les postulants comme une personne antipathique qui voudrait à tout pris les déstabiliser, le responsable de recrutement se débarrasse progressivement de cette image désuète. «Aujourd'hui nous faisons en sorte de mettre le candidat le plus à l'aise possible afin qu'il se livre facilement. Un responsable de recrutement doit être à l'écoute et éprouver de l'empathie vis-à-vis du candidat», commente Christian Laflèche, responsabledu recrutement de Mr.Bricolage depuis plus de huit ans. Entre le siège, la centrale logistique, le réseau de magasins intégrés et indépendants, les postes à pourvoir à l'international, il supervise plus de 500 recrutements chaque année. Pour sa part, il estime que l'évolution du métier est reliée directement à l'évolution des candidats: «Aujourd'hui, les postulants privilégient la qualité de vie, et un entretien d'embauche ne consiste plus uniquement à sélectionner un candidat. C'est aussi à nous de le convaincre qu'une carrière dans l'entreprise serait parfaite.» De fait, le sens du contact ne suffit plus et un talent de commercial est un réel atout pour motiver les meilleurs éléments à rejoindre une enseigne.

Caroline Faquet


L'essentiel de la fonction

Les formations
>Le postulant doit être diplômé de l'enseignement supérieur mais l'éventail des formations est large. Il peut s'agir d'une école de commerce avec spécialisation ressources humaines, maîtrise ou 3e cycle en ressources humaines, IEP, science de gestion, sciences sociale et écoles spécialisées.

La rémunération
> Pour les jeunes diplômés : de 24 000 à 40 000 €, selon de la taille de l'entreprise et du nombre de fonctions en charge (recrutement, formation interne, paie...).
> Pour les seniors : de 28 000 à 53 000 € selon la taille de l'entreprise et de leur expérience.

Les qualités requises
> L'écoute
> Le sens du service
> L'autonomie
> La réactivité
> Le dynamisme
> L'Organisation
> La diplomatie
> La perspicacité

Les missions
> Définition du profil du poste
> Administration des procédures de recrutement (concours, offre presse, annonce ANPE, Cooptation, évolution interne...)
Présélection et sélection des candidats
Intégration des nouveaux salariés
Relation avec les agences d'intérim et les cabinets de recrutement
Missions complémentaires éventuelles
> Gestion du planning de formation
> Animation des formations
> Paie et application de la politique de rémunération
> Communication interne
> Relations sociales avec les syndicats et les instances représentatives du personnel

Les évolutions possibles
> Directeur des ressources humaines
> Directeur administratif
 


 

«C'est un métier central dans l'entreprise, car il accompagne le développement de chaque service. Il est aussi très stratégique, car un recrutement peut être à l'origine du succès ou de l'échec d'un projet.»
Caroline Sammut, responsable du développement des ressources humaines, Bata
 

Son CV
? 1999 DESS droit et ressources humaines, complété par un parcours Erasmus au Royaume- Uni
? 1999 assistante en ressources humaines chez Bata, puis responsable du recrutement et de la formation
? 2004 responsable des ressources humaines de Bata



 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA