Marchés

Résultat net en progression de 8 % pour Bonduelle

|

RÉSULTAT Le chiffre d’affaires de Bonduelle s’établit à 987,7 millions d’euros au 1er semestre 2013-2014, en progression de 0,9 % en données publiées. L’ensemble des zones géographiques est en croissance avec une grosse poussée du hors Europe.

Bonne performance pour Bonduelle au premier semestre 2013-2014
Bonne performance pour Bonduelle au premier semestre 2013-2014© DR

Alors que la confiance des ménages s’améliore dans le monde mais reste pourtant disparate en fonction des pays, en France, la consommation résiste avec une progression des ventes valeur (+3 %) et volume (+1,4 %) de l’alimentaire (Q3 2013, IRI). Des chiffres portés par la dynamique forte des marques nationales et le déclin des MDD. Un contexte dans lequel Bonduelle, qui présentait les résultats de son premier semestre 2013/2014, mercredi 26 février, performe.

Le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 987,7 millions d’euros (+0,9 % en publiées) et un résultat net en progression de 8 % à 25,9 millions d’euros, dû à une zone hors Europe très rentable. Si les pays où le groupe est présent sont en progression, concernant les activités, seule la conserve est en hausse (+5,5 %). « Le frais a été plus sensible à la crise, plus spécifiquement en Italie et le marché RHF a pénalisé le surgelé, surtout en Europe », explique Christophe Bonduelle, président de Bonduelle. Mais la répartition du portefeuille d’activité de Bonduelle est resté stable : la conserve représentant 52 % du chiffre d’affaires du groupe (+3 points), le surgelé 27 % (-1 point) et le frais 18 % (-2 point).

Bonne situation des conserves et du surgelé Bonduelle en Europe

Si l’activité des surgelés de Bonduelle baisse de 4,1 % sur le semestre, en Europe, le groupe performe mieux que le marché. En effet, quand la catégorie baisse de 1,4 %, les marques Bonduelle sont à +6,1 %. Sur les conserves, même constat : les marchés servis en Europe baissent de 3,3 % quand Bonduelle n’enregistre qu’un recul de 1,1 % sur ses marques et une progression de 4,90 % sur ses MDD.

Perte des MDD Carrefour

En revanche sur le frais, la situation est bien différente. Si Bonduelle garde une longueur d’avance sur ses salades en sachet, sur le traiteur les produits à marque sont en moins forte croissance que le marché et l’activité MDD recule de 21,4 % « en raison de la perte de la MDD Carrefour », explique Christophe Bonduelle. Pour renverser la vapeur, Bonduelle a décidé de se lancer à l’assaut du snacking et de venir concurrencer Sodebo et Mix Buffet. La marque arrive dès le mois d’avril avec une solution repas complète composée d’une salade, d’une sauce, de pain et d’un dessert pour 5 euros.

Si la situation se porte finalement relativement bien en Europe, à l’international, le groupe continue de fortement se développer. La zone hors Europe représentant désormais presque 70 % de la rentabilité opérationnelle du groupe. Ainsi, Bonduelle espère venir passer le cap du milliard d’euros prochainement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter