Résultats 2021 très solides pour Carrefour

|

Les résultats 2021 de Carrefour qui viennent d’être publiés marquent une sensible progression de la rentabilité opérationnelle du groupe à près de 2,3 milliards d'euros (+8%), tirée par la France (+20%). LSA vous livre les principaux enseignements tirés du communiqué du groupe publié il y a quelques minutes.

Alexandre Bompard, PDG du groupe, se félicite des résultats 2021 de Carrefour qui "témoignent du succès de la transformation du groupe et nous donnent une grande confiance dans nos performances futures."
Alexandre Bompard, PDG du groupe, se félicite des résultats 2021 de Carrefour qui "témoignent du succès de la transformation du groupe et nous donnent une grande confiance dans nos performances futures."

Un simple communiqué de presse diffusé 15 mn après la fermeture de la Bourse de Paris suivi, en fin de journée, ce mercredi 16 février, par une visio-conférence en anglais pendant laquelle seuls les analystes financiers pourront poser des questions (sic) : le groupe Carrefour a décidé de faire le service minimum pour présenter ses résultats 2021 qui, pourtant, sont plutôt bons. "Les meilleurs depuis bien longtemps, avec notamment un redressement spectaculaire des hypermarchés, des parts de marché et de le rentabilité en France qu’il faudra confirmer cependant", commente un expert de l’enseigne. Les mauvaises langues y verront la volonté d’éluder une inévitable salve de questions sur le possible rapprochement avec le groupe Auchan qui, depuis 6 mois, alimente la boîte à rumeurs du secteur. 

Forte hausse des résultats, en particulier en France

En attendant, le communiqué du groupe recèle quelques enseignements intéressants. Carrefour va beaucoup mieux si l’on en croit les chiffres publiés ce mercredi 16 février : le groupe enregistre en effet une sensible progression de la rentabilité du groupe (+8%), tirée par la France (+20%) et une génération « record » du cash-flow libre net à 1 228 M€ (vs 1 056 M€ en 2020) et annonce un nouveau rachat d’actions d’actions de 750 M€ en 2022. La croissance des ventes du groupe en comparable est de +2,3% (LFL) en 2021 sur une base de comparaison record. Ce qui fait qu’elle atteint +10,1% en LFL sur deux ans (1) avec une tendance homogène par trimestre (+9,4% LFL sur deux ans souligne le communiqué. Une croissance qui s’accompagne de gains de parts de marché dans les principaux pays du Groupe, notamment en France, Espagne et Brésil. Une croissance qui s’appuie aussi sur une activité e-commerce en hausse de +20% en alimentaire. Autre gros point de satisfaction : l’augmentation de 7,7% du résultat opérationnel courant (+168 M€) à changes constant qui atteint 2 272 M€ en 2021, hausse de +16,4% en 2020. Une hausse encore plus sensible en France où le ROC progresse de +20,4% (+128 M€ à 757 M€), soit une marge de 2,1% en progression de +30pbs. Le bénéfice net Ajusté Par Action progresse de +17,2% à 1,47€.

 

 

Plus de 1,8 milliard d’investissements en 2022

Le plan d’économies de coûts a généré 930 M€ de gains en 2021 et l’objectif 2021-2023 est relevé à 2,7 Md€ (vs 2,4 Md€ initialement). Enfin, le communiqué souligne la réalisation avec un an d’avance de deux objectifs du plan Carrefour 2022 : 2 994 ouvertures de magasins de proximité à fin 2021 alors que l’objectif était de +2 700 à fin 2022 et 330 M€ de cessions d’actifs immobiliers non-stratégiques à fin 2021 (vs objectif de 300 M€ à fin 2022). Cotés investissements, ils ont atteint 1 626 M€ en 2021 et devait progresser en 2022 pour avoisiner 1,85 Md€, incluant environ 150 M€ liés à l’intégration de Grupo BIG au Brésil, ainsi qu’une hausse des investissements digitaux, comme annoncé lors du Digital Day. Des chiffres dont se félicite évidement Alexandre Bompard, Président-Directeur Général du groupe qui déclare : "Carrefour a connu une très belle performance en 2021, confirmant la bonne exécution de son plan stratégique. Notre modèle omnicanal continue de s'étendre et de séduire les clients : nos offensives digitales nous placent en position de leader sur de nouveaux marchés, notre parc de magasins croît à un rythme élevé - dépassant avec un an d'avance notre objectif d'ouvertures dans nos formats de croissance - et nous enregistrons des gains de parts de marché dans nos pays clés. Cette dynamique commerciale se traduit par une performance financière tout aussi solide, avec un chiffre d’affaires en croissance malgré une base de comparaison élevée, une amélioration marquée de notre résultat opérationnel, particulièrement en France, et une génération de cash-flow libre net qui atteint un niveau record. La situation financière du Groupe permet d’annoncer un nouveau rachat d’actions. (…) Je tiens à remercier l’ensemble des collaborateurs, mobilisés depuis maintenant deux ans dans un contexte sanitaire difficile, pour ces résultats. Ils témoignent du succès de la transformation du Groupe et nous donnent une grande confiance dans nos performances futures. Nous regardons l’avenir avec beaucoup d’ambition, et présenterons au début de l’automne notre prochain plan stratégique."

10 milliards de ventes pour le e-commerce en 2026

Le groupe annonce (ou rappelle) aussi un certain nombre d’objectifs opérationnels et financiers : une progression du NPS (net promoteur score) Groupe à horizon 2022 de +30 points depuis le début du plan et un tiers du chiffre d’affaires réalisé via des produits à marque Carrefour en 2022. Il vise 10 Md€ de GMV (volume d’affaires) e-commerce en 2026 ; 4,8 Md€ de chiffre d’affaires en produits bio en 2022 ; un cash-flow libre net d’un niveau supérieur à 1 Md€ par an et enfin un niveau annuel d’investissements (capex) d’environ 1,7 Md€. Ce montant s’entend hors capex exceptionnels liés à l’intégration de Grupo BIG, estimés à environ 150 M€ en 2022.

 

Chiffres d'affaires et évolutions par zones

 

Evolutions en like for like sur 2 ans

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter