Résultats « canons » pour Inditex (Zara)

|

Le groupe textile galicien signe un exercice 2004 (clôt le 31 janvier 2005) marqué par une forte croissance des ventes (+ 23 %) et du bénéfice (+ 41 %), tirant un trait sur l'accès de faiblesse du précédent exercice.

Echaudé par un exercice 2003 en demi teinte marqué par une croissance des ventes à surfaces comparables cantonnée à + 1 %, le géant espagnol du textile a fait mieux que réagir en 2004, signant des résultats annuels (arrêtés le 31 janvier 2005) de tout premier ordre. La croissance des ventes à superficies comparables atteint 9 %, celle du chiffre d'affaires gagne 23 % à 5,67 milliards d'euros et le bénéfice net grimpe de 41 % à 628 millions d'euros. Une progression que le groupe compte bien poursuivre à la faveur d'un rythme d'ouvertures et d'investissements soutenus. Inditex, qui a ouvert 322 magasins en 2004 portant son parc à 2 224 boutiques vise de 300 à 360 ouvertures en 2005. Même chose pour les investissements : chiffrés à 741,7 millions d'euros l'an dernier, ils se situeront entre 700 et 800 millions d'euros en 2005.
Zara qui compte déjà 723 magasins à la faveur de 97 ouvertures l'an dernier sera l'enseigne qui en profitera le plus avec 100 à 100 nouveaux points de vente programmés. Autres enseignes « privilégiées » : Bershka avec 40-45 ouvertures prévues pour 302 magasins aujourd'hui ; Pull and Bear (35-45 ouvertures pour 371 boutiques) et Massimo Dutti (30-40 pour 326). Inditex qui veut accroître sa présence en Asie avec plus de 30 boutiques prévues d'ici à la fin de l'année pourrait aussi ouvrir prochainement une platte-forme logistique dans la zone.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter