Marchés

Résultats en baisse pour le champagne Laurent-Perrier

|

RÉSULTAT Pas de champagne pour Laurent-Perrier…

Le groupe spécialisé dans le champagne a annoncé un résultat net de 6,9 millions d'euros au premier semestre (clos au 30 septembre) de l'exercice 2012-2013. Il affiche ainsi une baisse de 27,1% sur un an, a-t-il dévoilé dans un communiqué publié jeudi par l'entreprise. Selon Laurent-Perrier cette baisse s’explique pour deux raisons : une diminution de 30% du rendement de ses vignes lors de la vendange 2012 ainsi que l'augmentation de près de 34% de ses investissements en communication et pour le développement de la marque.

Baisse du marché mondial

Ainsi, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 95,5 millions d'euros, en progression de 3,9%. Une performance "réalisée dans un marché en net recul", et marqué par une baisse des expéditions mondiales de champagne, a tenu à souligner le groupe familial. Après une forte augmentation de ses volumes au premier trimestre, Laurent-Perrier a vu son développement se ralentir au second trimestre, « notamment en France et en Grande-Bretagne ».

Le grand export en support

Les ventes à l’export représentent ainsi 76,8% du total, en hausse de 3 points. Essentiellement grâce à une hausse des ventes hors d'Europe. Ces marchés ont généré plus de 23% du chiffre d'affaires de la marque au premier semestre. Laurent-Perrier ne donne pas de perspectives chiffrées pour le second semestre mais note que le groupe "devrait bénéficier d'une demande bien orientée au grand export".

De plus, ses performances devraient être moins plombées par les investissements en communication et un meilleur rendement de ses vignes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message