Résultats : La stratégie payante de Labeyrie Fine Foods

|

La diversification aura été payante pour le groupe. Sur l'exercice 2011-2012, Labeyrie Fine Foods a enregistré une croissance de 6,3%, à 753 M E au 30 juin 2012 « dans un contexte macroéconomique et de consommation moroses », ajoute Xavier Govare, président du directoire. Pour parvenir à ce résultat, la firme a opéré plusieurs extension de gammes : Delpierre a marqué son entrée dans les surgelés, Labeyrie se fait une place au rayon épicerie, et Blini sort des références premium pour compléter son offre au frais. L'objectif : créer un univers de produits haut de gamme grâce aux différentes marques du portefeuille. « Le groupe envisage l'avenir sous le signe de la croissance organique à travers de nouvelles offres et est également prêt à saisir les opérations de croissance externe », annonce Xavier Govare.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2243

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres