Résultats : LDC progresse grâce à un pôle volailles solide

|
LDC, présidé par Denis Lambert, vise un résultat opérationnel courant à plus de 80 M €.
LDC, présidé par Denis Lambert, vise un résultat opérationnel courant à plus de 80 M €.© DR

Le groupe LDC annonce un chiffre d'affaires de 2,77 Mrds € pour 2011-2012, contre 2,55 Mrds € sur la même période de l'exercice précédent, soit une croissance de 8,6% pour l'entreprise spécialisée dans le secteur de la volaille. Les tonnages commercialisés progressent de 2,1%. Le bilan est toutefois en demi-teinte : si la volaille reste un pilier solide, le traiteur est à la peine.

En cumul, sur l'année, l'activité volaille (marques Loué, Le Gaulois, Maître Coq) enregistre un CA de 1,9 Mrd € (+ 11,2%). L'international progresse aussi de 12,6% grâce, notamment, au transfert des activités volailles entières et découpes et à la facturation de la production de volailles vivantes auprès de la société Alimentacíon natural en Espagne et à la croissance des volumes en Pologne. À l'inverse, le traiteur (Marie) est en repli (- 1,6% en valeur, - 5,6% en volume). Cette situation reflète, selon LDC, « le désengagement des familles de produits à faible rentabilité au profit des gammes de fond de rayon les plus contributives ». Dans un communiqué, le groupe assure que « cette stratégie volontaire se traduira par une réduction des pertes pour le pôle sur la seconde partie de l'exercice. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2223

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous