Résultats très positifs pour Lindt

|

BRÈVESAvec un chiffre d'affaires qui progresse de 15,1 % et un bénéfice net qui gagne plus de 21 % en 2006 par rapport à l'année passée, le groupe suisse spécialisé dans le chocolat n'en est pas à sa première année d'éclat.


Ernst Tanner, patron du groupe Lindt, n'en finit plus de se réjouir depuis 10 ans. D'année en année, les rythmes de progression de ses résultats comme de son chiffre d'affaires sont à deux chiffres. La récompense d'une stratégie particulière : ne faire que du premium ! Quitte à refuser d'être distribué chez Aldi ou Lidl , même en Allemagne. Une façon de se garantir des retours sur un investissement très conséquent en marketing : un quart de son chiffre d'affaires a été dépensé dans une vaste campagne marketing pour positionner Lindt sur le segment du haut de gamme.

Mais le chocolatier n'oublie pas d'innover, se faisant primer pour son « Excellence 70 % » au salon du chocolat ou proposant une nouvelle gamme baptisée « Sensation fruit ». La progression se vérifie sur l'ensemble des marchés mondiaux. De quoi porter le titre dont la valeur a progressé de 40 % en 2006.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter