Résultats trimestriels : Alibaba fait moins bien que prévu

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le géant du e-commerce chinois a révélé le 12 août 2015 les résultats du deuxième trimestre 2015. Malgré un chiffre d’affaires en hausse, Alibaba est en dessous des prévisions des analystes.

Le groupe chinois déçoit les investisseurs malgré un chiffre d'affaires en hausse de 28% au Q2 2015.
Le groupe chinois déçoit les investisseurs malgré un chiffre d'affaires en hausse de 28% au Q2 2015.© Alibaba

Alibaba déçoit : l’entreprise n’a pas répondu aux attentes des analystes. Le champion chinois du e-commerce a annoncé, le 12 août 2015 dans un communiqué, un chiffre d’affaires de 3,27 milliards de dollars, en hausse de 28% sur le deuxième semestre 2015, et un bénéfice net de 1,5 milliards de dollars en hausse lui de 30% sur un an. Les analystes attendaient, eux, un chiffre d’affaires de 3,39 milliards de dollars en augmentation de 33%. Le cours de l'action Alibaba accuse le coup : elle valait 73,4 dollars à la fermeture hier soir, loin des 120 dollars affichés en novembre 2014. Maggie Wu, la directrice financière du groupe a expliqué que l’entreprise "avait réalisé des progrès significatifs dans la monétisation du trafic mobile et les revenus qui en sont issus dépassent 50% du total des revenus générés en Chine pour la première fois".

La direction reste optimiste

La direction ne semble pas inquiétée par les résultats un peu décevants de l’entreprise qui vient d’invertir 4 milliards dans Suning, une chaine de distribution de produits électroniques. Daniel Zhang le directeur exécutif d’Alibaba, s’est réjoui des résultats de ce deuxième trimestre 2015. "Nous sommes contents de nos priorités stratégiques qui incluent l’internationalisation, le mobile, et l’extension de notre écosystème des villes vers les villages, et l’investissement dans le cloud."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA