Résultats : VPM prépare l'avenir

Paul François Vranken, PDG de VPM.
Paul François Vranken, PDG de VPM.© DR

Le groupe champenois Vranken-Pommery Monopole (VPM) a fini 2011 avec un chiffre d'affaires en baisse de 0,7%, à 339,6 M €, à cause notamment d'une rupture de contrat avec un distributeur britannique. Son résultat net consolidé est à - 39,5%, en raison d'une restructuration industrielle. En effet, VPM regroupe ses activités champenoises sur un seul site d'embouteillage, à Tour-sur-Marne (51) et centralise les vinifications de rosés à Jarras, en Camargue. « Ces restructurations ont pesé pour 3,4 M € sur nos résultats », explique Paul-François Vranken, PDG du deuxième acteur du champagne (20,3 M de bouteilles) avec les marques Pommery, Vranken, Charles Lafitte et Heidsieck et Co Monopole. Le groupe est aussi leader des rosés en grande distribution (30,7 M de cols) avec Listel et Billette. Il possède les portos haut de gamme Rozès et Terras Do Grifo (2,3 M de bouteilles) et compte développer un vin rouge portugais.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2222

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message