RetailTech : Allure Systems annonce une levée de fonds de 3 millions d’euros

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La start-up Allure Systems, spécialiste des mannequins virtuels, a annoncé le 5 septembre 2017 une levée de fonds de 3 millions d’euros, ainsi que l’installation de son siège en France.

Allure Systems
Allure Systems© Capture d'écran www.alluresystems.com

Allure Systems, fondée à Shanghai en 2015 par Gabrielle Chou et Jérémy Chamoux, a annoncé une levée de 3 millions d’euros auprès de fonds français pour consolider sa technologie et accélérer sa croissance sur le marché du e-commerce et de la mode. La startup relocalise par ailleurs son siège social en France, convaincue du dynamisme qui s’amorce en France pour soutenir l’écosystème de l’innovation. Ce sont les fonds d’investissement CapHorn Invest et Calao Finance qui acoompagneront financièrement le développement de la jeune pousse qui veut réinventer le shooting mode. "La technologie Allure Systems permet d'optimiser les coûts et les taux de transformation du e-commerce de mode et constitue un axe prioritaire dans la recherche de rentabilité des acteurs du secteur. Gabrielle Chou et ses équipes ont toutes les cartes en main pour faire de la société le leader mondial des solutions de Digitalisation des photos de mode. Nous ferons tout pour les aider à atteindre cet objectif", explique Romain Vidal, Partner, CapHorn Invest, dans un communiqué. La start-up a par ailleurs choisi la France pour ses locaux, notamment pour accueillir toute l’activité R&D. Pour diriger sa branche Europe, la start-up a recruté Fanny Forgeau, ex-COO de Linkfluence, éditeur de logiciel de social media listening.

Une solution de shooting pour les e-commerçants

Déjà présente sur le marché français auprès d’acteurs tels que La Redoute ou Showroomprive, Allure Systems nourrit de fortes ambitions sur un marché en plein essor. Selon la jeune pousse, la technologie de virtualisation réduit en moyenne de 40% les coûts de production des visuels, et simplifie et optimise le processus intégral du shooting mode. La solution prend en charge les essayages, mais aussi la coiffure, le maquillage, les angles de vue, les fonds des visuels ou encore les retouches, et offre ainsi aux utilisateurs des photos finies, prêtes à être mises en ligne. "Moins de 10 heures peuvent se passer entre la réception du vêtement par le e-commerçant et sa visibilité par le e-shopper final", précise le communiqué. Une innovation qui répond également à la demande croissante des e-commerçants, obligés de produire des visuels variés et affinés selon des segments de marché cibles. "C’est la clef pour améliorer le taux de conversion de nos clients", souligne Gabrielle Chou.

La start-up vise d’ici fin 2017 une cinquantaine de salariés, soit le double de l’effectif actuel. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA