Révélation scientifique sur le café bio

|

L'Institut pour l'information Scientifique sur le Café estime que le café bio est « mauvais pour le producteur, la nature et le consommateur ».

Lors de la Conférence Mondiale sur le Café qui s'est déroulée à Salvador de Bahia le 24 et 25 septembre, Ernesto Elly, président de l'Institut pour l'Information Scientifique sur le Café, a déclaré que le « café bio est mauvais pour le producteur, la nature et le consommateur». « A la différence du vin, estime ce dernier, le rapport quantité-qualité existe. Si la plante est mal nourrie, maigre, elle ne donne pas un bon café », estime ce dernier. Cette information a fait l'effet du bombe à Salvador de Bahia au Brésil. De nombreux petits producteurs s'y sont, en effet, convertis à la production bio pour obtenir de meilleurs prix alors que le cours de café est au plus bas. De plus, la veille de l'intervention de Ernesto Elly, toujours lors de cette conférence mondiale, Alvaro Uribe, président de la Colombie, avait appelé à une augmentation de la production du café bio (+33% par an en moyenne en Colombie). D'après ernesto Elly, le café bio est mieux coté sur le marché suite « à la sensibilité des consommateurs qui veulent exprimer leur participation dans les problèmes du monde ».

Juliette Garnier

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message