Marchés

Révision stratégique chez Reckitt Benckiser

|

L'industriel britannique enregistre une forte hausse de ses ventes et de sa rentabilité.

Année pleine pour Reckitt Benckiser. Avec une hausse de 12% de son chiffre d’affaires 2011, à 9,49 milliards de livres (11 millions d’euros), le fabricant britannique de produits d’entretien et de médicaments a également amélioré de 11% sa rentabilité, à 2 milliards d’euros.

Face au contexte économique actuel, le propriétaire des marques comme Veet, Air Wick, Durex ou Calgon  promet d’adapter sa stratégie en 2012 et prévoit d’augmenter ses revenus de 1 à 2%.

Le quatrième trimestre s’est révélé moins porteur en termes de chiffre d’affaires (+6%) mais très positif du point de vue du bénéfice net, en progression de 26%. Conséquences, selon le groupe, de sa politique de réduction des coûts et d’un renforcement stratégique vers les pays émergents.

Fort de ces résultats et du contexte peu prometteur dans les pays développés, le groupe annonce vouloir redéfinir sa stratégie globale en continuant de privilégier les marchés à hauts potentiels. Il créera dans l’année deux divisions : Asie & Amérique latine ainsi que Russie, Moyen Orient et Afrique.

En parallèle, il prévoit de se concentrer sur les marchés de l’hygiène et de la santé, au détriment de ceux du médicament, qui lui accordent moins de marges, à un moment où le niveau des remboursements diminue.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter