Rewe oublie Plus grâce à Extra

|

Rachat - Après avoir vu le discounter Plus lui échapper, Rewe se relance avec l'acquisition, à Metro, de ses 245 supermarchés Extra.

Alain Caparros tient sa revanche. La joue encore rouge de la gifle reçue en novembre de son rival Edeka, qui avait repris à Tengelmann la chaîne de discounters Plus qu'il convoitait, le patron de Rewe est parvenu à rebondir. La coopérative de Cologne qui, avec ses 12 000 magasins implantés dans 16 pays, réalise 45 milliards d'euros de ventes, a annoncé, le 17 janvier, le rachat de l'enseigne de supermarchés Extra à Metro.

Le montant de cette transaction n'a pas été révélé, mais les analystes évoquent un chiffre proche de 500 millions d'euros. « La vente d'Extra va nous permettre de nous reconcentrer clairement sur nos magasins Real et de mobiliser encore mieux nos forces », a précisé Eckhard Cordes, nouveau directeur général du premier distributeur allemand. L'ancien patron de Mercedes devrait maintenant s'atteler à la cession des grands magasins Kaufhof, qui intéressent notamment Arcandor, propriétaire de Karstadt.

« Synergies positives »

En 2004, Rewe avait déjà acheté 119 magasins Extra. Le réseau, qui emploie 9 700 salariés, va désormais prendre la marque de son nouveau propriétaire. « Cette transaction va profiter à la fois à Metro et à Rewe, qui vont pouvoir se concentrer sur leurs forces respectives dans un marché allemand de la distribution alimentaire de plus en plus compétitif, se réjouit Alain Caparros. En complément de notre croissance interne et des 130 nouveaux Rewe que nous avons ouverts en seulement un an, l'acquisition de nouveaux supermarchés va nous permettre de densifier notre réseau en Westphalie, en Basse-Saxe et en Rhénanie du Nord. »

Toutefois, cette opération ne risque pas d'être une promenade de santé. Extra, qui souffre d'une consommation allemande timide et des répercussions d'un scandale de viande avariée, perdrait près de 30 millions d'euros par an. Le patron français de Rewe ne semble pas s'en soucier : « Nous devrions tirer des synergies positives [de ce rachat], spécialement dans les domaines de la logistique, des achats et des concepts de vente. » À voir.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2028

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous