Richard Schulze de retour chez Best Buy

|

Agé de 71 ans, le cofondateur de l’enseigne d’électronique devient président émérite. Dans un premier temps, actionnaire à hauteur de 20%, Richard Schulze avait envisagé de racheter Best Buy. Devant faire face à la dure concurrence d’Amazon entre autres, Best Buy s’est lancé dans une vaste politique de restructurations avec la suppression d’emplois, mais aussi de formation de ses employés et d’alignement des prix avec ses concurrents.

Richard Schultz Best Buy

Richard Schulze a en outre nommé deux anciens dirigeants de Best Buy au conseil d'administration: l'ancien chef de la direction Brad Anderson et l'ancien chef de l'exploitation Al Lenzmeier. Il a démissionné du poste de président en mai et quitté le conseil en juin après qu'une enquête interne eut révélé qu'il était au courant de la relation inappropriée que le chef de la direction d'alors, Brian Dunn, entretenait avec une femme du personnel. Hubert Joly a été nommé en août dernier pour redresser la société. Ce qui a l’air de rassurer les investisseurs financiers. L'action de Best Buy a plus que doublé sa valeur puisqu’elle  s'échangeait lundi après-midi à 23,19 dollars, contre 11,20 dollars fin décembre dernier.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message