Riz et blé se valorisent face aux pâtes

|

Si les volumes des pâtes sont à la hausse, c'est du fait de leurs prix très bataillés. La dynamique des riz tient davantage de l'innovation. Et le blé veut s'imposer en véritable féculent alternatif.

En janvier, Uncle Ben’s a investi le dynamique segment des riz à poêler avec les références « délicatement doré », ail et fines herbes et orientale (350 g).
En janvier, Uncle Ben’s a investi le dynamique segment des riz à poêler avec les références « délicatement doré », ail et fines herbes et orientale (350 g).

Pâtes et riz, les deux poids lourds des féculents - représentant à eux seuls les trois quarts de la valeur du marché - progressent

LES TENDANCES

  • Les promotions sur les pâtes, très actives en hyper, ont entraîné une dévalorisation du marché.
  • Le « riz en solo » avec Mars Food France devrait proposer des produits adaptés aux 30% de repas pris seul.
  • Le blé (19 M €) croît de 2,9%, CAM à septembre 2013, selon Iri, avec un pic à + 7% sur cette période.

encore. Mais pour des raisons distinctes. Côté riz, les volumes s'accroissent (+1,8%) en sauvegardant la valeur (+1,3%), selon Iri (CAM à septembre 2013). « C'est grâce à l'innovation et la communication de marques comme Uncle Ben's, justifie Emmanuel Bidault, directeur marketing de Mars Food France, qui a spécialement impulsé les riz parfumés, depuis son lancement début 2012. »

Alors que côté pâtes, la bataille des prix a entraîné une nette dévalorisation. Les volumes (+ 2,5%) ayant grimpé plus vite que la valeur (+ 1%), selon Nielsen (CAM à mi-juillet 2013, hors hard-discount). « Face au fond de rayon à + 2%, la part des promos s'est accrue de 4,5%, souligne Jean-Michel Juillet, directeur marketing Lustucru-Rivoire et Carret. Et la lutte a été spécialement acharnée dans les hypers : leurs volumes s'est accru de 4,2%, quand les supers piétinaient à -0,2%. »

 

Tendance et nutrition

 

Reste que les féculents sont dans l'air du temps. À la fois économiques et tendance, avec la vogue des « pasta parties » entre jeunes.

LES DATES

  • FÉVRIER 2013 Lustucru Blé Délice au blé complet est relancé avec un nouveau grammage (400 g), un prix plus attractif (1,19 €) et une nouvelle recette.
  • MARS 2013 Ebly (Mars Food France), la marque de blé, se repositionne comme alternative aux autres féculents. Et recrute 125 000 foyers acheteurs.
  • JUILLET 2013 La pâte en or de Lustucru. Une contremarque, cachée dans des paquets « ?ufs frais » ou « Al dente », permet de gagner une « farfale » en or massif.

Et ce n'est pas le Programme National Nutrition Santé (PNNS) qui dissuadera les consommateurs d'engloutir pâtes et riz : « alors qu'il [PNNS] recommande 40% de féculents dans la part des apports énergétiques, les Français n'en consomment qu'à hauteur de 32% » rappelle Emmanuel Bidault. Au rayon pâtes, l'énorme segment des classiques est très apprécié (63% des volumes, + 4,1%). Il en est de même pour les pâtes aux oeufs (+ 5%) ou le segment premium à dessins sophistiqués (+ 3,6%). Le micromarché des pâtes pour enfant recrute aussi (+ 7%). Mais pas les pâtes d'Alsace (- 7%) ni celles aux légumes (- 28%). Quant au riz, si le segment historique du blanc long grain s'essouffle (+ 0,3% en valeur), les riz parfumés (+ 4,3%) et surtout ceux à poêler (+ 22,4%) sont parmi les meilleurs contributeurs de la valorisation du rayon.

 

Du blé pour changer des pâtes

 

Puisque l'argument diététique compte dans le choix des pâtes, Lustucru a rendu sa gamme Blé Délice au blé complet plus attractive,

LES CHIFFRES

  • 1,36 Mrd € Le chiffre d'affaires des féculents (pâtes, riz, semoule, légumes secs, etc.)
  • + 0,3% L'évolution en valeur
  • + 0,7% L'évolution en volume Données en CAM à fin juin 2013, et évolution vs 2012

Source : Iri

en revoyant à la fois sa recette et son grammage - réduit, pour offrir un prix sympa. Et si côté gourmandise, Barilla est le leader historique des pâtes farcies, un temps challengé par Panzani, Rivoire et Carret, qui n'est apparu qu'en 2012, s'enorgueillit de lui avoir raflé la seconde position. Et il a conduit, au printemps dernier, une stratégie de consolidation en étoffant sa gamme de deux références demi-lunes. Mais riz et, surtout, pâtes devront désormais compter avec la marque emblématique du blé, qui s'est repositionnée sous le slogan « Ebly, pour changer des pâtes, c'est tout naturel ». Avec de nouvelles références fibres et « prêt-en-5 min ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSPGC2013

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message