Roche Bobois, fort à l’international, plus faible en France

|

RÉSULTAT La croissance globale du distributeur de mobilier haut de gamme est avant tout tirée par l'international.

L'international est désormais majoritaire, et seule source de croissance du groupe
L'international est désormais majoritaire, et seule source de croissance du groupe© DR

Il y a quelques mois, Gilles Bonan, président du directoire de Roche Bobois, indiquait dans nos colonnes que "le gisement de croissance viendra de l'international". Les derniers résultats en date lui donnent raison, puisque le CA de Roche Bobois a progressé de 1,5% en 2013 pour atteindre 398 millions d'euros, avec une belle poussée de l’export (+6,5%, pour représenter désormais 54% de l’activité).

Par effet de vases communicants, la France affiche un recul de 3% environ. Concernant l’international, 12 ouvertures en 2013 ont permis de soutenir cette politique de développement sur des marchés à fort potentiel comme les Etats-Unis (New York, Palm Beach), les pays émergents d’Amérique Latine (Saint Domingue, Buenos Aires, Bogota) ou d’Asie du Sud Est (Jakarta, Singapour).

En Europe, des ouvertures ont eu lieu à Londres, Stuttgart, Tenerife et Moscou. A ce jour, Roche Bobois, qui a changé d'actionnaire minoritaire en 2013, compte plus de 250 magasins dans 46 pays et a programmé une douzaine d’ouvertures sur l’exercice à venir (Etats-Unis, Allemagne, Inde, Pérou, Roumanie, Corée du Sud).

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message