Rossignol revoit à la hausse ses recrutements

|

Le leader mondial d’équipement de ski, revoit à la hausse le nombre de ses recrutements

rossignol logo

Six mois après le rapatriement en France d'une partie de sa production depuis l'Asie, Rossignol revoit à la hausse ses recrutements. "De 20 envisagé initialement, le nombre de créations d'emplois se porte finalement à 40" sur l'usine de Sallanches en Haute-Savoie, dernier site de production de skis français, a annoncé le groupe Rossignol. Le programme d'embauches prévoit la création de 40 emplois à durée indéterminée, dont 30 "intermittents" pour "faire face à l'accroissement d'activité" à la haute période de production, précise le groupe. "Pour nous ces 30 CDI intermittents sont du travail précaire. Au terme de leurs sept mois de mission chez Rossignol, ils n'auront pas le droit aux allocations chômage", souligne de son côté Carlos Carduso, délégué CGT.

En octobre 2010, le groupe Rossignol avait annoncé la relocalisation de la production de 60 000 paires de ski produites par un sous-traitant taïwanais. Environ 200 000 paires de ski par an sont réalisées à l'usine de Sallanches sous les marques Rossignol et Dynastar par le groupe qui a retrouvé l'équilibre en 2010, après avoir été au bord du dépôt de bilan en octobre 2008.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter