Marchés

Rumeur : touche pas à mon Nutella !

|

En quelques jours, les groupes de défense du célèbre pot de pâte à tartiner ont fleuri sur Facebook, comme le muguet un 1er mai. Sous la bannière « Touche pas à mon Nutella », des milliers de membres se sont enflammés, applaudissant à des tirades du style : « Unissons-nous contre la tyrannie alimentaire de l'Union européenne ! » Un emballement somme toute un peu rapide. En effet, si l'Europe travaille en ce moment à la rédaction d'une réglementation en matière de santé et nutrition, jamais le projet d'interdire un produit n'a été évoqué. Le 16 juin dernier, le Parlement a même entériné de nouvelles lois très peu contraignantes pour l'industrie agroalimentaire en matière d'étiquetage nutritionnel, au grand dam des associations de consommateurs. Ce même jour, il a donc rejeté l'idée d'un étiquetage à l'anglo-saxonne, sous forme de feux tricolores. Celui-ci aurait, effectivement, assez logiquement pu infliger un feu rouge au pot de Nutella, riche en gras et en sucre. Le buzz est tel qu'il a forcé le Parlement européen à publier un démenti le 29 juin. Malgré tout, la rumeur continue de se propager, faisant le jeu des industriels et donnant une image de technocrates aux nutritionnistes européens.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA