Rupture de tendance pour le bio

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La rédaction vous conseille

Jusqu'à présent, le marché du bio s'est développé rapidement en GMS. Les indicateurs sont toujours au vert au cours des douze derniers mois, selon SymphonyIRI, avec une croissance des ventes unitaires (+4,3% à 686 millions) et du chiffre d'affaires (+ 6,2% à 1,6 Mrd €) en CAM à fin août. Mais depuis mars, une rupture de tendance est en cours. Sur les six derniers mois, le bio ne fait que maintenir ses positions et enregistre même des reculs de part de marché valeur sur plusieurs segments (conserves de fruits, alimentation infantile, biscuiterie sucrée). Le contexte économique explique ce ralentissement de la croissance. En effet, se nourrir bio coûte 64% plus cher. Mais le différentiel de prix bio/conventionnel se réduit entre 2011 et 2012.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2249

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA