[Saga] Diplomático, le rhum vénézuélien le plus connu au monde

|

Les responsables des spiritueux en GMS vont bientôt pouvoir compter sur Diplomático, un rhum distillé au Venezuela, qui produit une version réservée à la grande distribution. Une marque très appréciée des bartenders.

Diplomatico

En France, les amateurs de rhum, une caste de plus en plus vaste et éclairée, recherchent aujourd’hui des origines exotiques. S’ils restent de grands adeptes des rhums agricoles, issus des DOM-TOM, ou encore de ceux de Cuba, ils rêvent désormais de découvrir les autres terroirs de cette eau-de-vie de canne à sucre.

Ils vont bientôt pouvoir trouver en GMS l’originalité des rhums vénézuéliens, avec Diplomático, une signature haut de gamme, à ce jour réservée à quelques hypermarchés, aux cavistes et aux bars. En effet, cette marque, distribuée dans l’Hexagone par Dugas, a développé la version Mantuano (« célébrité locale » en français) pour la GMS. Cet élixir, issu d’une distillation de mélasse et de miel de canne à sucre, est un assemblage de rhums, dont certains ont séjourné huit ans en fûts, ce qui lui confère des arômes assez ronds de fruits secs.

Diplomático ? C’est sans doute le rhum vénézuélien le plus connu au monde. Ses bouteilles trapues et ses étiquettes semblent déjà inscrites dans l’imaginaire des Français, alors même que cette marque est encore diffusée de façon confidentielle. On pourrait d’ailleurs penser que Diplomático est un rhum qui a traversé tranquillement les siècles. Il n’en est rien. C’est le groupe canadien Seagram (cédé à Pernod Ricard et à Diageo en 2001) qui eut l’intuition que le Venezuela pouvait produire de très bons rhums.

Mis en bouteille au Panama

Associé à un acteur local, Licorerias Unidas, ce géant des spiritueux installa, en 1959, une distillerie dans le village de La Miel, au pied de la cordillère des Andes . « La région bénéficie d’un microclimat, détaille José Ballesteros, commercial de la marque pour l’export. Il fait chaud le jour, frais la nuit, en raison de la proximité des montagnes andines. Ainsi, notre rhum vieillit plus vite ici. Une année dans notre village vaut deux à trois années en Écosse, selon les expériences que nous avons menées. »

Depuis 2002, la rhumerie appartient à plusieurs familles locales, qui l’ont rebaptisée Distelerias Unidas (Dusa). La marque Diplomático n’est née qu’en 1988, sous l’impulsion du maître rhumier Tito Cordero. Elle rend hommage à une célébrité locale : Don Juancho Nieto Melendez. Au XIXe siècle, ce Vénézuélien, passionné de rhums, constitua une incroyable collection de rhums des Caraïbes, et améliora sensiblement la qualité des élixirs locaux. On le surnommait le Voyageur, ou le Diplomate, d’où le nom, Diplomático. C’est le portrait de cet homme barbu, à la mode de Napoléon III, qui orne les étiquettes.

Seul hic, le Venezuela n’est pas, pour le moment, politiquement stable. Raison pour laquelle les propriétaires font embouteiller au Panama les rhums en partance pour les 65 pays dans lesquels Diplomático est présent.

En dates

  • 1959 : Ccréation de la distillerie à La Miel
  • 1988 : arrivée de Tito Cordero, maître rhumier
  • 2013 : titre de la meilleure distillerie de rhum au monde
  • Printemps 2017 : arrivée de Diplomático en GMS avec une version dédiée, Mantuano

Source : Dusa

En chifres

  • + 10,7 % : l’évolution des ventes en valeur des rhums, à 251,3 M €
  • +8% : l’évolution en volume
  • 35% : la part des volumes exportés de Diplomático

Source : Iri, CAM à P7 2016, tous circuits, Dusa 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2431

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message