[Saga] La carte de paiement toujours dans le coup à 50 ans

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Créée en 1967, elle fait partie de notre quotidien. Après la puce ou le sans-contact, le cryptogramme dynamique et la biométrie se rajoutent pour sécuriser les transactions.

Carte bancaire
Carte bancaire© La carte de paiement

Payer tous ses achats avec une carte bancaire est devenu un geste des plus banals. Pourtant, avant d’en arriver là, il a fallu du temps et de nombreuses innovations… En 1967, la BNP, le Crédit lyonnais, la Société générale, le Crédit industriel et commercial et le Crédit commercial de France décident de s’unir pour créer la carte bleue, la première carte de paiement. Elles s’inspirent de la Chase Manhattan Bank qui propose, dès la fin des années 50, une carte de crédit. L’objectif consiste à remplacer les paiements par chèques et espèces. Mais si, désormais, il y a plus de 12,11 milliards de transactions assurées par CB en France, le succès ne fut pas immédiat…

Les banques ont dû faire preuve de pédagogie auprès des clients comme des commerçants pour justifier l’attrait de cette nouveauté. D’autant que, pour les marchands, la facturation de commissions est mal perçue. L’année du lancement, seuls 12 000 points de vente proposent le paiement par carte. En 2017, il y a presque autant de cartes que d’habitants (soit plus de 66,5 millions d’unités) et, côté commerçants, les terminaux de paiement sont largement répandus, le débat portant plus sur l’acceptation du sans-contact…

La puce qui a tout changé

En 1973, Roland Moreno (photo) invente la carte à puce. Cette innovation transforme le bout de plastique doté d’une simple piste magnétique en sécurisant les transactions. Après différents tests, une première carte à puce CB sort en France en 1986. L’autre tournant majeur fut l’année 1984, avec la création du Groupement des cartes bancaires CB, poussée par Pierre Bérégovoy, alors ministre de l’Économie, des Finances et du Budget. Avec le GIE arrive surtout l’interbancarité et la fin des concurrences entre les cartes. Désormais, un paiement par carte sera accepté quelle que soit l’enseigne de la banque du commerçant et celle du client.

Au cours du déploiement de la carte bancaire, de nombreuses innovations ont été ajoutées afin de lutter contre la fraude. Un code à quatre chiffres est ainsi imposé en 1990. Et avec l’avènement de l’e-commerce, les voleurs ont trouvé un nouveau terrain de jeu… Là encore, des technologies arrivent comme le cryptogramme en 2000. Bien évidemment, la sécurisation des paiements reste un enjeu clé. Ainsi, la Société générale a lancé, fin 2016, la première carte bancaire dotée d’un cryptogramme dynamique, qui change à intervalle régulier. Et des tests vont prochainement débuter avec la biométrie. La validation du paiement se fera alors grâce à son empreinte digitale, stockée sur la carte.

Juste une simple étape avant la disparation de la carte ? En Chine, sortir sa carte pour payer est absolument ringard, le paiement mobile domine. Sur ce sujet, l’année 2017 devrait être charnière pour la France, qui voit arriver de nouveaux outils tels que Lydia ou Lyf Pay, parallèlement à l’adoption de plus en plus massive du paiement sans contact. La fin du rectangle plastique ?

En Dates

  • 1967 : création de la carte de paiement
  • 1990 : mise en place du code à 4 chiffres
  • 2001 : les paiements par carte CB dépassent les paiements par chèque
  • 2017 : début du cryptogramme dynamique et test de la carte biométrique

En Chiffres

  • 66,5 : millions de cartes CB en circulation
  • 12,11 : milliards de transactions, pour un montant total de 592 milliards d’euros en 2016
  • 42,3 : millions de cartes CB sont sans contact (mars 2017)

Source : Le Groupement des cartes bancaires CB

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2468

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA