[Saga] Showroomprivé, Thierry et David contre Goliath

|

En dix ans, showroomprive.com, numéro deux français des ventes événementielles sur le web, n’a eu de cesse de se démarquer du leader du marché, vente-privee.com.

A gauche Thierry Petit, à droite, David Dayan
A gauche Thierry Petit, à droite, David Dayan © © Showroomprive.com

Un duo de choc né pour faire trembler vente-privée. Showroomprivé, c’est la rencontre de deux personnalités qu’a priori, tout oppose : Thierry Petit, à gauche, et David Dayan, à droite. Le premier est un ancien ingénieur dans les télécoms, à la fibre résolument techno. Le second est issu d’une famille de soldeurs et connaît sur le bout des doigts la mécanique de revente des invendus de marques. Mis en relation par l’intermédiaire d’un financier en 2006, ils perçoivent vite la complémentarité de leurs profils. Dès lors, en mai de la même année, ils s’attellent à la tâche et, cinq mois plus tard, les deux associés fondent showroomprive.com, une trentaine de marques partenaires en poche.

Impossible à l’époque d’imaginer qu’en à peine dix ans ils réussiraient à convaincre plus de 1 500 marques de travailler avec eux. Et pour cause, au début des années 2000, l’Occident sort tout juste de la bulle internet et le web est un canal de vente pas totalement maîtrisé, avec des sites marchands, pour la plupart, déficitaires. Pour David Dayan et Thierry Petit, la profitabilité est au contraire une obsession. Aussi le duo se restreint-il à développer l’entreprise uniquement sur fonds propres. Un sou est un sou, et les prises de risques sont mesurées. Une rigueur financière qui les conduira, dix ans plus tard, à piloter une activité qui a généré plus de 440 millions d’euros en 2015.

Miser sur les « digital women »

À la naissance de showroomprive.com, le marché français des ventes événementielles sur le web est déjà dominé par vente-privee.com, créé cinq ans auparavant. Pour l’affronter, les deux associés le savent bien, ils devront faire preuve d’innovation et il leur faudra plus de moyens. En 2010, la décision est prise de céder une part minoritaire du capital au fonds d’investissement américain Accel Partners (actionnaire du géant Facebook et de Blablacar, entre autres), pour 37 millions d’euros. Ils redoublent alors d’efforts et, plutôt que d’attaquer frontalement vente-privee.com, les deux associés ciblent les « digital women », des femmes contemporaines et fans de mode. Ils investissent en pub, développent le portefeuille de marques, travaillent leur image et se déploient à l’international (15 % du CA). Ils misent à fond sur le mobile, qui représente près de 50 % de l’activité et 70 % de l’audience.

Premiers à livrer en vingt-quatre heures (tandis que leurs concurrents affichent des délais de plusieurs semaines), ils mettent en place le service Infinity, sur le même modèle qu’Amazon. Non contents de créer leur marque propre de vêtements (#collectionIRL), David Dayan et Thierry Petit lèvent 250 millions d’euros sur le marché d’Euronext à la Bourse de Paris, en octobre 2015. Une performance dans l’univers du web. En une décennie à peine, showroomprive.com a résolument su prouver qu’il avait toutes les cartes en main pour se mesurer à vente-privee.

En dates

  • 2006 : création de la société
  • 2010 : investissement d’Accel Partners au capital
  • 2012 : lancement de la livraison en 24 heures
  • 2015 : introduction en Bourse et lancement de #collectionIRL
  • 2016 : lancement du service Infinity (livraison illimitée pour 20 € par an)

En chiffres

  • 443 M € de CA 2015
  • + 27 % de croissance
  • Plus de 1 500 marques partenaires
  • 26 millions de membres
  • 15 % du CA à l’international

Source : Showroomprivé

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2432

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message