Sainsbury quintuple ses profits et s'accroche à son parc immobilier

|

Le numéro trois britannique des supermarchés voit son bénéfice net sur l'exercice 2006/2007 passer de 58 à 324 millions de livres. Et milite, contre l'avis de certains de ses actionnaires, pour conserver son patrimoine immobilier.

Sainsburry Central 1994

Le numéro trois britannique des supermarchés annonce un bénéfice net de 324 millions de livres (473,5 M€) sur l'exercice de 12 mois clos au 24 mars. Contre 58 millions seulement un an plus tôt. Pour un chiffre d'affaires hors-taxes en hausse de 6,8 % (à 17,15 milliards de livres). Ce qui représente une belle avance sur son plan de relance lancé en octobre 2004. Et lui donne une nouvelle assurance, après qu'il ait repoussé, en avril, l'OPA des fonds d'investissement CVC, Blackstone et Texas Pacific Group (qui le valorisait à plus de 10 milliards de livres).
 
Rappelons que le groupe a eu pour stratégie de relance, depuis plus de 2 ans, de baisser les prix de 20 000 articles, d'étoffer son offre en frais, et de développer ses services d'achats sur internet, et de livraison. Résultat : il accru ses ventes de 1,8 milliard de livres depuis octobre 2004. Prenant ainsi une nette avance sur son objectif de 2,5 milliards à l'horizon mars 2008. Echéance à laquelle il s'estime en mesure d'avoir réduit ses coûts de 440 millions, comme annoncé.
 
Le groupe évalue parallèlement son parc immobilier  à 8,6 milliards de livres, alors que les chiffres circulant sur le marché, d'après un expert, se situaient plutôt autour de 7 milliards. Et affirme haut et fort « qu'il est bon de garder la propriété de nos biens », alors que certains de ses actionnaires (notamment Robert Tchenguiz) militent en faveur d'une scission du groupe entre les activités de distribution et le parc immobilier dont il aurait à se séparer.
 
Sainsbury a lancé ce mercredi un nouveau plan, non plus de ?'reprise'', mais de ?'croissance'' comptant augmenter de 3,5 milliards de livres son chiffre d'affaires sur les trois prochaines années (dont deux tiers portés par l'alimentaire), en investissant 2,5 milliards sur cette période.
Daniel Bicard 

Les résultats détaillés

Nos articles sur Sainsbury
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres