Sainsbury's espère corriger ses erreurs

Le site du numéro deux britannique, Sainsbury To You, ne prospère guère. Assisté du groupe technologique Accenture (ex-Andersen), avec qui Sainsbury's a signé un contrat de 7 ans, il fait désormais l'objet d'une restructuration. Celle-ci aurait dû être dévoilée en avril, elle a finalement été repoussée à juin. Face aux rumeurs insinuant que le site est en perte de vitesse, Sainsbury's répond qu'il en a freiné le développement jusqu'à ce que le programme d'Accenture soit mis au point. Le numéro deux des supermarchés britanniques reconnaît toutefois avoir fait une erreur de jugement en estimant, encore cet automne, que la livraison pratiquée par Tesco depuis les magasins les plus proches n'était pas viable. Il semble qu'Accenture ait convaincu son client de l'inefficacité des trop coûteux picking-centers qui ont déjà entraîné la fin du e-commerce de Somerfield (il en avait 3 dont 2 à Londres). Or, Sainsbury s'est offert le plus grand d'Europe, le plus avancé technologiquement, employant plus de 500 personnes, censé desservir les 7 millions de Londoniens (14 % des foyers britanniques). Grâce auquel il avait néanmoins réduit de moitié ses délais de livraison.

Le mystère demeure sur la future rénovation, mais Sainsbury's confirme qu'il croit en son site que la société Accenture a pour mission de rentabiliser.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0052

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous