Sale temps pour la sardine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La météo peu clémente de l'été 2007 n'a pas pénalisé la consommation de poisson frais en France. Selon le panel TNS Worlpanel, les acheteurs de poissons frais ont été plus nombreux l'été dernier (données arrêtées au 31 août 2007), avec 49,2 % des ménages, contre 45,4 % pendant l'été 2006. Si la majorité des espèces gagne des consommateurs, saumon en tête, la sardine a été boudée. La faute au temps moins propice au barbecue ? En tout cas, le taux de pénétration de la sardine a chuté à 8,7 % (10,1 % en 2006). Autres espèces boudées : lieu jaune, cabillaud, grenadier, thon et merlan. La consommation en volume (poids net) de produits aquatiques est toujours en baisse (- 2,4 % pour 564 millions de tonnes). Les dépenses sont orientées à la hausse (+ 1,7 % pour 5,25 milliards d'euros), mais grimpent moins vite que les autres produits alimentaires (+ 2,3 %). Le principal bénéficiaire côté produits aquatiques est le rayon traiteur frais : sa part de marché en valeur monte d'un point (21 %, contre 20 %).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2019

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA