Salins du Midi se lance dans la cosmétique

|

Le saunier connu pour ses marques La Baleine ou Le Saunier de Camargue diversifie ses activités en proposant Eclaé, une ligne de soins anti-âge. Les produits premium vont être vendus en pharmacie et parapharmacie.

Le premier produit Eclaé lancé est un sérum anti-âge.
Le premier produit Eclaé lancé est un sérum anti-âge.

Salins du Midi, connu pour ses marques La Baleine ou Le Saunier de Camargue, arrive sur un terrain inattendu : la cosmétique. Le groupe lance Eclaé, une ligne de soins anti-âge. « Il y a quatre ans, nous avons effectué des recherches sur la faune et la flore de notre salin d’Aigues-mortes, explique Alain Sultan, directeur marketing du groupe Salins du Midi. Nous sommes tombés sur une pépite : la dunaliella salina. » Il s’agit d’une micro-algue aux propriétés anti-oxydantes et anti-radicalaires. « On la trouve dans toute la Méditerranée où elle est de couleur verte. En arrivant dans notre salin, au-dessus d’une certaine concentration de sel, elle n’a plus de concurrence et s’épanouit. Elle prend une couleur rose intense à la fin de l’été qui colore tout le salin », décrit Alain Sultan.

Un millier de points de vente d'ici fin 2015

Au vu de ses propriétés bénéfiques pour la régénération de la peau, l’équipe de recherche et développement du groupe s’est appuyé sur le laboratoire Sciences et Mer, spécialiste de la cosmétique inspirée de la mer, pour développer Eclaé. « Nous ne voulions pas lancer un seul produit mais arriver avec une vraie gamme », ajoute Florence Saki, responsable communication de Salines du Midi. Avec un positionnement premium, les produits vont être vendus en pharmacie et parapharmacie. Un nouveau circuit de distribution pour le groupe habitué de la GMS. « Une force de vente dédiée de 18 personnes a été mise en place. Le ticket d’entrée en GMS est très cher, c’est une des raisons pour lesquels nous avons choisi un autre circuit », confie Alain Sultan. La première référence va être commercialisée en janvier 2015. Il s’agit du Sérum Perles Précieuses, présenté comme le produit-phare de la ligne. Les petites perles roses contiennent une formule qui associe la fameuse dunaliella salina à deux actifs anti-âge de dernière génération. Le sérum sera vendu autour de 65 euros. Les autres références seront ensuite progressivement mises sur le marché au cours de l’année. « L’objectif est d’avoir un millier de points de vente d’ici fin 2015 », conclut Alain Sultan.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message