Salmonellose : rappel de 620 lots de laits infantiles Lactalis

|

Dossier Suite à la contamination de cinq nouveaux bébés, le gouvernement a étendu les mesures de retrait et de rappel de certains laits infantiles produits par Lactalis à Craon à 620 lots. Ce nouveau retrait touche désormais plusieurs références commercialisées sous les marques Picot, Milumel et Carrefour.

Après une première mesure de retrait de laits infantiles Picot et Milumel, le gouvernement a annoncé le 10 décembre 2017 l'extension du rappel à quelque 620 lots de laits infantiles produits sur le site de Craon du groupe Lactalis depuis mi-février dernier.
Après une première mesure de retrait de laits infantiles Picot et Milumel, le gouvernement a annoncé le 10 décembre 2017 l'extension du rappel à quelque 620 lots de laits infantiles produits sur le site de Craon du groupe Lactalis depuis mi-février dernier.© Okasana Kuzmina/123RF

La crise de la salmonelle dans le lait infantile prend de l'ampleur chez Lactalis : le dimanche 10 décembre 2017, le gouvernement a décidé de suspendre la commercialisation et l'exportation de plusieurs références de laits infantiles produites sur le site de Craon (Moselle) de la société LNS (groupe Lactalis) depuis le 15 février 2017. Au total, quelque 620 lots sont concernés, vendus sous les marques Picot, Milumel et Carrefour. Contrairement au premier retrait, cette nouvelle mesure ne concerne plus uniquement des laits 1er âge mais aussi 2ème âge et de croissance.

Nouveaux cas de contamination et nouvelles mesures

"Cette semaine, cinq nouveaux cas de salmonellose chez des nourrissons ont été déclarés, dont l'infection par la même souche de salmonelles (Salmonella agona) a été confirmée", explique la Direction générale de la santé (DGS) et la DGCCRF dans un communiqué expliquant la décision du Ministère de l'Economie de procéder au retrait et au rappel de ces nouveaux lots.

Si les enfants contaminés vont bien, le groupe Lactalis a, de son côté, renouvelé ses profonds regrets à l'ensemble des parents. "En accord avec les autorités sanitaires, nous avons immédiatement pris la décision de procéder à la mise en place d'un arrêt technique de nos installations afin d'y engager des mesures de nettoyage et de désinfection additionnelles et renforcées", précise Lactalis qui a transmis aux autorités le bilan de ses investigations menées la semaine dernière dans son usine et qui avaient permis d'identifier une cause probable de contamination survenue sur une des tours de séchage de l'usine entre le 1er et le 6 mai 2017. Des investigations jugées insuffisantes par les autorités qui ont préféré élargir les mesures de retrait. 

La direction général de la santé a mis en place un numéro d'information (0 800 636 636) qui s'ajoute à celui déjà mis en service par Lactalis (0 800 120 120). Une dizaine de familles ont annoncé leur intention de lancer une action de groupe contre Lactalis.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message