[Salon de la Franchise] Carrément Fleurs change de logo et affirme ses ambitions

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Carrément Fleurs, née en 2006 à Agen, compte aujourd’hui 36 boutiques et file droit vers les 40 très vite.  

Carrément Fleurs joue la carte de la proximité.
Carrément Fleurs joue la carte de la proximité.© © Carrément fleurs

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

A périmètre constant, Carrément Fleurs a vu son chiffre d’affaires croître de 2,2% en 2018. Franchement pas mal du tout. Au global, la progression est de 9%, pour atteindre 17,5 millions d’euros hors-taxes. Le signe, en somme, que l’enseigne indépendante, née à Agen en 2006, grandit plutôt très bien. « Nous ouvrons environ cinq magasins par an et allons donc droit vers le cap des 40 unités, puisque nous comptons aujourd’hui 36 points de vente », avance ainsi fièrement Chantal Pain, la cofondatrice du réseau, spécialisé dans les fleurs coupées, les plantes et les compositions florales.

Un nouveau logo en 2019

L’enseigne, qui présente en cette année 2019 un nouveau logo, propose à son catalogue plus de 100 références de fleurs coupées, et cherche à s’implanter partout en France via des boutiques de 150 m² environ, avec un panier moyen annoncé à 21 euros dans l’ensemble de ses magasins.

Avec des contrats de franchise de cinq ans, pour un droit d’entrée de 17.000 euros et un apport personnel de l’ordre de 60.000 euros, Carrément Fleurs, qui joue la carte de la proximité, offre à ses futurs franchisés la souplesse d’exécution de ce qui est encore une petite structure. Petite, mais appelée à devenir très vite grande.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA