Salon du e-commerce : l’avènement de l’omni-commerce

|

Le salon E-Commerce Paris a ouvert ses portes mardi. Lors de la pléniaire d’ouverture, les participants ont mis l’accent sur l’«omnicanalité ». Voici les 4 points forts à retenir.

©Fotolia

- L’e-commerce est devenu un relai de croissance pour les distributeurs physiques qui s’approprient peu à peu le web. « La croissance sur internet est positive alors que l’on connaît une baisse de trafic dans les magasins physiques », souligne Frédéric Wilhelm, directeur de la distribution multicanal chez Morgan.

- Pendant ce temps les e-commerçants cherchent à se réinventer pour créer de la valeur. Les sites doivent chercher l’argent où il se trouve c’est à dire dans la distribution traditionnelle. Des sites comme Wanimo, Mon Showroom, Delamaison...s’adossent à des industriels.

- De son côté le site de produits High Tech, LDLC, cherche à augmenter sa notoriété en déployant un réseau de boutiques. Il a annoncé  l’ouverture de 15 pt de vente d’ici trois ans et une quarantaine d’ici 5 ans. « Aux endroits où les boutiques sont implantées, les synergies se créent et on maximise la vente par internet et en boutique », a indiqué son directeur général Olivier de la Clergerie.

- Pour Gauthier Picquart, co-fondateur de RueDuCommerce, le mobile est l’outil qui va apporter le service et effacer cette notion de canaux. Le consommateur, lui, est déjà passé à l’étape suivant et ne plus la différence entre les canaux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message