[Salon franchise Expo] Les nouveaux profils de la proximité

|

Pour les distributeurs alimentaires interrogés, cette édition du salon de la franchise marque l’arrivée de nouveaux profils de candidats. Parmi lesquels plus d'investisseurs mais aussi de jeunes actifs (moins de 30 ans). Tour d'horizon de ces enseignes qui ont fait salon.

Le stand commun d'Intermarché et de Netto fait venir des profils de jeunes actifs. Une aubaine pour les Mousquetaires qui ont de forts besoins en recrutements.
Le stand commun d'Intermarché et de Netto fait venir des profils de jeunes actifs. Une aubaine pour les Mousquetaires qui ont de forts besoins en recrutements.

La rédaction vous conseille

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


CARREFOUR PROXIMITE

CARREFOUR PROXIMITE

5 000 € d’apport personnel

demande de documentation

Pour les enseignes alimentaires, le salon de la franchise, qui s’est tenu du 19 au 22 mars à Paris, constitue un moment important pour dénicher les futurs chefs d’entreprise qui seront demain à la tête d’un magasin. Carrefour assure par exemple avoir enregistré 400 passages par jour sur son stand, Système U se targue de son côté d’avoir récolté l’an passé 200 contacts privilégiés… Mais qui sont ces candidats qui souhaitent ouvrir un magasin dans l’alimentaire en franchise?

Des quadras et de jeunes actifs chez Intermarché

« Cette année, deux profils se dégagent, constate Béatrice Amblard, adhérente chargée du recrutement chez les Mousquetaires. On voit arriver beaucoup de "quadras" avec un apport conséquent qui ont déjà un projet réfléchi. Beaucoup de très jeunes actifs, de 25 ans, après avoir passé deux ans dans une entreprise qui ne leur correspond pas forcément, viennent également sur notre stand», raconte-t-elle. Une aubaine pour Intermarché qui recrute, tous formats et tous pays confondus, près de 300 chefs d’entreprise chaque année, dont un gros tiers pour des magasins sous bannière Intermarché en France. « Beaucoup de jeunes se tournent notamment vers l’enseigne Netto, complète Benoît Matyn, adhérent en Gironde et président de l'Union des Mousquetaires. C’est une enseigne qui leur correspond sar elle nécessite un apport plus petit de 65 000 euros et l’équipe à manager est moins nombreuse », précise-t-il. Le groupe assure également avoir de forts besoins de recrutement dans le bricolage, pour lequel elle aurait dénicher 80 personnes d’ici deux ans pour Bricomarché.

Carrefour attire les investisseurs

Sur le stand des enseignes Carrefour, ce sont plutôt les investisseurs qui se pressent, même si le distributeur communique aux alentours du salon sur la location-gérance pour accéder à la franchise avec un faible apport. Les équipes sur place assurent que les candidats posent beaucoup de questions sur les enseignes Carrefour Bon app’ et Carrefour Bio, qui ne représentent à ce jour que 16 points de vente en France (2 Bon app’ à Paris, 14 Carrefour Bio en France).

Le stand Carrefour au salon de la franchise:

Coccinelle recherche des commerçants-gestionnaires

Coccinelle (groupe Colruyt) qui fait son grand retour au salon après sept ans d’absence et affiche pour la première fois ses trois enseignes (Coccinelle, Coccimarket et Panier Sympa) vient pour gagner en visibilité parmi les géants de la distribution alimentaire. « Nous souhaitons recruter des commerçants et des gestionnaires avec une expérience dans l’alimentaire et si possible dans la proxi », développe Stéphane Vailleau, directeur commercial chez Codifrance. Parmi les candidats venus questionnés le distributeur, les équipes notent beaucoup de « profils qualifiés » et s’avèrent « plutôt satisfaites » de ces premiers contacts rencontrés.

Système U séduit...sans franchise

Même son de cloche chez Système U. Comme Coccinelle, tous deux s’affichent au salon de la franchise mais revendiquent leur différence. « On sent que le discours du modèle coopératif fait sens. Le fait d’etre très indépendant mais de travailler en interdépendance est une vraie richesse, et les candidats n’y sont pas insensibles », assure Etienne Renet, administrateur Système U de la centrale régionale sud et à la tête de quatre points de vente. Lui note également que les candidats intéressés par U sont des profils qualifiés. « De notre côté, nous recherchons avant tout des postulants avec une expérience dans la distribution et qui ont déjà été chef d’entreprise », précise encore le sudiste. Bien sûr, le salon constitue la première étape d'un long parcours pour devenir franchisé, qui dure en moyenne près de six mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message