Samsung affiche un solide exercice 2016

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le géant sud-coréen a publié des résultats très positifs le 24 janvier 2017 avec un bénéfice net de 5,65 milliards d’euros. Le fiasco du Galaxy Note 7 et les soupçons de corruption qui pèsent sur l’héritier du groupe n’ont pas ébranlé la santé financière de Samsung. 

Le groupe a bien conclu l'année 2016.
Le groupe a bien conclu l'année 2016. © Samsung Electronics

Le groupe sud-coréen boucle une très bonne année 2016. Samsung a publié ses résultats pour l’année 2016 et le quatrième trimestre. Le bénéfice net du groupe est en hausse de 120% à 5,65 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 161 milliards d’euros. Le communiqué du groupe souligne que "Samsung a réalisé de solides résultats malgré l’arrêt du Galaxy Note 7 dans la 2e partie de 2016. Les efforts constants réalisés ces deux ou trois dernières années pour renforcer la compétitivité des activités en concentrant les efforts sur les produits à valeur ajoutée et les investissements stratégiques ont payé".

Ce sont les divisions mémoire RAM et les écrans OLED qui ont porté la croissance du groupe sur la fin d’année 2016. Le résultat opérationnel de la division mobile s’affiche à près de 2 milliards d’euros sur le 4e trimestre 2016. Les bénéfices ont augmenté par rapport à 2015 grâce aux ventes du flagship Galaxy S7 et S7 edge mais aussi via la bonne forme du segment de milieu de gamme, avec les Samsung Galaxy A et J. Face à un ralentissement de la croissance du marché du mobile en 2017, Samsung mise sur des innovations centrées sur le consommateur et différenciantes comme l’intégration de l’intelligence artificielle sur certains de ses produits.

Le Samsung Galaxy S8 ne sortira pas au MWC 2017

Alors que le Galaxy S8 était attendu au MWC 2017 de Barcelone, Samsung va changer ses habitudes. Conséquence directe du fiasco du Galaxy Note 7, le directeur de la division mobile a indiqué que "Samsung Electronics allait travailler dur pour retrouver la confiance des consommateurs." D’après lui, "Samsung a tiré les leçons de cet incident qui sont maintenant profondément inscrites dans notre culture et notre processus". L’officialisation du smartphone est repoussée à fin mars 2017.

L’héritier de Samsung dans la tourmente

L’enquête pour corruption et trafic d’influence qui a conduit à la destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye éclabousse Samsung. Une proche amie de la présidente est soupçonnée d’avoir fait pression sur les plus grands conglomérats du pays. Ils auraient été incités à aider financièrement deux fondations favorables à la présidente Park Geun-hye. Le 16 janvier dernier, le procureur chargé de l’enquête a demandé l’arrestation de Lee Jae-yong, héritier du groupe Samsung qui a été interrogé pendant 22 heures la semaine dernière. Celui-ci était pressenti pour prendre progressivement la tête du groupe. Il est aujourd’hui vice-président et président exécutif de Samsung. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA