Samsung soupçonné d'abus de position dominante par l'Union européenne pour ses tablettes et téléphones

|

La Commission européenne précise avoir ouvert une enquête à l'encontre de Samsung Electronics pour vérifier si le géant sud-coréen a abusé de ses droits sur ses brevets pour biaiser la concurrence sur le marché européen des appareils mobiles (téléphones et tablettes). En 2011, en effet, Samsung a cherché à obtenir des injonctions devant plusieurs tribunaux européens contre des fabricants de téléphones mobiles concurrents, au motif que ceux-ci étaient en infraction avec les droits d'exploitation de ses brevets. La Commission, dans ce contexte, cherche à savoir si, en agissant ainsi, Samsung est allé trop loin et « a violé son engagement irrévocable de 1998 » consistant à accorder des licences d'utilisation de ses brevets « en termes justes, raisonnables et non discriminatoires. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message