Sans les bracelets à élastiques, le marché du jouet saute dans le rouge pour le mois de mai 2015

|

C'était prévisible : repasser sur l'historique des bracelets Loom, véritables phénomènes de mode de l'été 2014, n'allait pas être chose aisée pour le marché du jeu et du jouet français. Et de fait, selon les chiffres du panel NPD relayés par notre confrère La Revue du Jouet, le chiffre d'affaires du secteur a plongé dans le rouge au cours du mois de mai 2015.

Le phénomène des bracelets à élastiques Loom avait tiré le marché des jeux et du jouet l'an dernier.
Le phénomène des bracelets à élastiques Loom avait tiré le marché des jeux et du jouet l'an dernier.© (C) by RICOH GX200 User

En plein contrecoup ! Selon les chiffres de NPD cités par notre confrère La Revue du Jouet, les ventes de jeux et de jouets en France ont plongé au cours du mois de mai 2015 (-3,5% en valeur par rapport à mai 2014). Cette contreperformance est due au contrecoup du phénomène des bracelets à élastiques Loom qui avait défrayé la chronique - et porté les ventes - au cours de l'été 2014. Les activités artistiques plongent ainsi de 24,4% en valeur en mai. La catégorie des "autres jouets", dynamisée l'an dernier par les cartes Panini autour de la Coupe du monde de football, s'affiche également en fort recul (-20,1%).

Peluches, figurines et construction en force

Cependant, depuis le début de l'année 2015, le marché s'affiche en relative stabilité (-0,4%) par rapport aux cinq premiers mois de l'année 2014. Si la fin de l'effet de mode autour des Loom se fait sentir, d'autres catégories enregistrent de bonnes performances, comme les peluches (+19,8%), les figurines d'action (+19,1%) et les jeux de construction (+9,9%).

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message