Sarenza + Moi : l’e-marchand lance son premier programme de fidélité

|

Le pure player spécialisé dans la vente de chaussures a envoyé  dans les boites mails d’une sélection de clients, la présentation de son premier programme de fidélité baptisé Sarenza+Moi, et en a détaillé les modalités.

sarenza

Sarenza veut fidéliser ses clients. L’un des derniers pure players encore en activité, a en effet envoyé la présentation de son nouveau programme de fidélité à une partie de ses clients sélectionnés de manière aléatoire. Ces derniers ont ainsi pu découvrir dans leur boite mail les modalités de ce service, baptisé Sarenza + Moi. Il repose sur un principe simple de cumul de points : un euro dépensé sur la plateforme équivaut ainsi à un point reçu en échange, les produits achetés pour retournés à l’expéditeur n’étant pas inclus dans le dispositif. Lorsque le client atteint 100 points, soit 100 euros d’achat nets de retour, ces points sont transformés en bon d’achat de 10 euros. Ce bon d’achat est ensuite envoyé par e-mail entre 30 et 47 jours après l’atteinte du palier. Le reliquat de points restant sur le compte Sarenza + Moi.

Un plafond fixé à 100 euros

Le programme de fidélité permet de cumuler jusqu'à 100 euros maximum de bons d'achat. Une fois ce palier dépassé, l’e-commerçant affirme avoir d’autres surprises en magasins, sans toutefois en dévoiler davantage. Le compteur de points est mis à jour tous les 14 jours et inclut ceux gagnés avec les nouvelles commandes et retranché de ceux liés à un retour et/ou un échange le cas échéant. Les relevés de points sont régulièrement et exclusivement communiqués par email, soit en email dédié soit en bas des newsletters envoyés par Sarenza, incitant ainsi les clients à ne pas se désabonner des newsletters.  

Pas de remboursement en cas de retour produit payé en bon d’achat

Le client a la possibilité de payer en bon d’achat une commande dont le montant est inférieur au montant du bon d’achat, mais Sarenza précise qu’aucun rendu ou avoir ne sera effectué. Aussi, si le montant de la commande est inférieur au bon d’achat, le reliquat est perdu. Par ailleurs, si le client retourne un ou plusieurs articles payés en tout ou partie avec un bon d’achat, le programme est clair, il ne sera pas remboursé sur la partie payée en bon d’achat, bon qui ne sera pas recrédité non plus sur le compte du client, que ce soit en points ou en liquidités.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message