Saturn comme un ballon

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierJuste avant le Coupe du monde, Saturn est parti bille en tête avec une campagne qui moquait Raymond Domenech. Le succès a été immédiat.


Depuis début novembre, le site de pari en ligne Bwin l'a recruté pour incarner un joueur de poker. Pourtant, le retour dans les médias de Raymond Domenech est passé largement inaperçu. Il ne s'en plaindra pas ! Car son dernier carton publicitaire, c'est à Saturn qu'il l'a dû. Juste avant la Coupe du monde, l'enseigne d'électronique proposait à ses clients de rembourser leur télé ou leur ordinateur, achetés entre le 5 et le 17 mai, si la France gagnait la Coupe. « Raymond vas-tu en acheter un ? », pouvait-on lire sur les affiches. À la radio : « Raymond ! Raymond ! On t'em... brasse ! » Plutôt direct...

Amusant ? Déplacé ? Quoi qu'il en soit, le succès est immédiat sur le net et dans la presse. La campagne de Carrefour, qui propose un marché similaire à la même époque, passe quasi inaperçue...

Mais pour Saturn, l'aventure ne fait que commencer. Entre le 26 mai et le 7 juin, c'est le tour du « Crédit Raymond », sur une initiative de la « Fédération française des radins malins », un prêt à la consommation à 0% en 3 à 36 fois : « Parce que des zéros, il en a vu défiler dans sa carrière », lit-on cette fois en 4X3.

Ce coup de poker était risqué. Mais ce fut le fiasco en Afrique du Sud. Heureusement ...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2162

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA