Saumon fumé : « L’heure est à la reconquête, on ne lâchera rien »

|

Le groupe « saumon » des Entreprises du traiteur frais vient de communiquer sur la saison festive 2014. Pour le saumon fumé, les fêtes de fin d’année ont été bonnes, mais…

Certes les chiffres sont bons. Sur la saison festive, c’est-à-dire à compter du 8 décembre 2014 et jusqu'au 4 janvier 2015, les consommateurs ont répondu présent à l’appel du saumon. Les volumes augmentent de 1,8 % (décembre 2014 vs.décembre 2013, source : IRI). En valeur, le marché progresse de 5,5 %.

Il faut dire que le produit a été soutenu par différents acteurs : en plus du travail des marques, des distributeurs comme Carrefour, Système U ou Cora ont beaucoup communiqué sur le produit au moment des fêtes de fin d’année. Norge, qui promeut le saumon norvégien, a en outre diffusé un spot télé au mois d’octobre. L'activité promotionnelle pendat la saison a été plus forte "ce qui a permis aux consommateurs de remettre plus facilement le saumon dans leur charriot " assure Jacques Trottier, président du groupe Saumon au sein des Entreprises du traiteur frais (ETF). 

Vers un avenir plus radieux?

Mais attention, le saumon fumé revient de loin. Polémique sur la nourriture et la composition du saumon norvégien, reportage jugé ‘à charge’ … Le marché avait subi un décrochage important : l’an passé, sur la même période, les volumes chutaient ainsi de 8 % ! Sans crier victoire, les acteurs de la filière se veulent plutôt confiants : « Aujourd’hui, l’heure est à la reconquête. Les consommateurs ont su se faire plaisir avec le saumon. Il y a tout lieu d’espérer que 2015 suivra cette même dynamique, prophétise Jacques Trottier, on ne lâchera rien».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter